Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
blogs
Blogs
ico_progiss
Progiss
ico_social
Social
Login
space
space

Accueil / Magazine / Articles / Dossiers / Cartoon Movie - Edition 2011

space

Cartoon Movie - Edition 2011

Publié le 24 mars 2011 par lieo
space


 

Historiquement basé à Bruxelles, le salon Carton Movie a déménagé depuis trois ans au centre des Congrès de Lyon.
Résolument destiné aux acheteurs et aux porteurs de nouveaux projets en cours de développement, cette édition 2011 s'ouvre sur un bilan positif, la manifestation compte selon ses organisateurs une fréquentation en hausse de près de 30% par rapport à l’an dernier. Une preuve incontestable de la dynamique économique que vit l’industrie de l’animation Européenne. Si les projets n’ont toujours pas, et n’auront même peut-être jamais les moyens de leurs homologues américains, on constate néanmoins que la créativité et l’innovation ont la part belle cette année encore chez les professionels venu d'un peu prtout en europe, et même plus.
Durant 2 jours, studios et producteurs présentent tour à tour leurs projets dans l’optique de trouver de nouveaux partenaires, financiers pour la plupart, mais aussi technologiques, techniques ou créatif. En effet, la volonté clairement avoué du public qui se déplace au Cartoon Movie concerne la recherche de financement et de collaborateurs susceptibles d’apporter de l’eau à leur moulin.



On trouve dans les projets présentés ici, absolument de tout, que ce soit  au niveau du concept, que sur le plan artistique. Si certains n’en sont qu’à un stade embryonnaire, d’autre sont en cours de productions et certains sont même terminés, ne cherchant plus que la contribution finale d’un distributeur ou d'un diffuseur prêt à se lancer dans l'aventure.

Essentiellement destiné aux long-métrages, on y trouve de la 2d, de la 3d, du stop-motion, en relief ou pas, toutes les techniques de productions sont au rendez-vous. Rappelons à ce titre qu’un bon film, c’est généralement une bonne histoire, une bonne histoire et surtout, une bonne histoire, et c’est l'un des principaux leitmotiv des professionnels qui se donnent rendez-vous au Carton Movie et nous y reviendrons justement en fin d'article avec quelques questions posés à une personnalité qui dispose d'une certaine expérience dans le milieu, le producteur Max Howard

   
 


Outre la technique utilisée pour raconter, tous les public sont également visés. Si une bonne moitié des projets se destinent évidement à une cible familiale, on retrouve des films destinés aux tout petits, et d’autres clairement adressés aux adultes ou encore aux adolescents : n’en déplaise à certains, l’animation n’est pas toujours faites pour les enfants. L’évènement fait également la place belle aux acheteurs et diffuseurs, notamment présents pour soutenir et alimenter leur catalogue, à la recherche effrénée de nouveaux films inovants à supporter.

 




 

Une autre tendance déjà amorcée l’an dernier, et propre à la plupart des évènements jusque-là dédiés à l’animation, concerne la dimension « cross-média » des projets. Nous vous en parlions lors de notre reportage sur le Festival d’Annecy 2010, les producteurs de films d’animation ont désormais bien pris conscience de l’importance du marketing et du merchandising liés à une production et à la valorisation d'une franchise, cet état de fait faisant désormais partie intégrante des plans de  de financement. L’univers et les personnages doivent être déclinables sur d’autres supports, allant du jouet, figurines, cartes à jouer, en passant par les produits dérivés divers et variés tels que stylos, cartables, jusqu’au portage sur une ou plusieurs plateformes de jeux vidéo.



A ce sujet, le pôle de compétitivité Imaginove se veut lui aussi clairement présent en offrant une forte visibilité aux nombreux studios de production "cross-média" basés en région Rhône-Alpes. On trouve ainsi de nombreux éditeurs ayant fait le déplacement pour rencontrer des producteurs eux-même venu à la recherche de sous-traitance sur des licences "efficaces".

 
 

L'avènement de la scène indépendante et l’explosion en cours des applications sur terminaux mobiles n’y est sans doute pas pour rien.

Côté projets, on notera d’excellentes surprises que nous aurons l’occasion de suivre de près. Tout d’abord Une vie de Chat réalisé par le prestigieux studio Folimage, qui a justement reçut un prix décerné par la région Rhône-Alpes.


Nous avons pu croiser très rapidement le célèbre réalisateur Patrice Leconte qui revient quelque peu à ses racines avec le long-métrage d'animation en relief «Magasin des suicides» que nous attendons fermement dans les salles (notez d'ailleurs qu'il avait démarré en tant que dessinateur chez Pilote dans les années 70).

Nous avons également eu le plaisir de croiser l’équipe de Panache Animation, venu présenter son projet d’animation Steampunk, Smog, dont nous vous avions déjà parlé il y a facilement cinq ou six ans maintenant, et qui finira par voir le jour d'une maanière ou d'une autre, nous en sommes persuadé!

   
  Une autre rencontre très intéressante sur laquelle nous reviendrons, le producteur Petter Lindblad venu présenter le film "The Great Bear", un prometteur long-métrage Danois en full 3d. Mais nous aurons l’occasion de vous le présenter plus amplement dès que nous connaîtrons sa date de sortie en France.  

 


 



 

Nous avons aussi comme prévu croisé l’équipe du studio 2d3D qui profitait de l’évènement pour dévoiler plus en détails le long-métrage de Tim Olive, 1884 Yesterday’s Futur, qui bénéficient du soutient créatif de Terry Gilliam (voir notre interview en compagnie de Monsieur Gilliam, si ce n'est pas déjà fait). Notons également la rencontre avec Guillaume Ivernel (Chasseurs de Dragons) à la tête du studio Backlight Movies, venu présenté le teaser d'un projet d'animation pour le moins impressionnant, SoulMan, sur lequel là encore nous reviendrons un de ces jours, mais qui en l'état s'avère extrêmement prometteur.


Nous avons fait aussi bien d'autres rencontres de cet acabit mais dont il est encore souvent un peu tôt pour en parler plus précisément, les projets n’étant pas encore à un stade suffisamment avancé pour s'étendre. Ce qui est certain, c'est que le Cartoon Movie est définitivement un lieu privilégié pour les jeunes et moin jeunes studios à la recherche de soutiens pour leur projets en cours de développement.

Les organisateurs du festival proposaient également un vote aux participants visant à élire le meilleur producteur, distributeur et réalisateur de l’année, et nous avons accueilli avec un grand plaisir la nomination du duo de réalisateurs Chris Renaud et Pierre Coffin qui ont remporté le prix de la meilleur réalisation avec leur travail sur Despicable Me. STUDIOCANAL, la filiale du Groupe CANAL+ se voir décerné le prix du distributeur de l'année et France 3 Cinéma celui du meilleur producteur.

 



 

Pour terminer, nous avons également passé un moment avec un viel ami, Max Howard ; certains se souviennent pour son travail sur Roger Rabbit ou encore Spirit. Il a récemment produit le long-métrage Igor, ainsi que d'autres projets encore en préparation, et nous lui avons posé quelques questions afin d'avoir la vision d'un producteur aguerri sur la manifestation et le marché de l'animation en général.

Cartoon Movie est ainsi un fantastique lieu de rencontre qui s'avère un lieu privilégié pour les professionnels de l'animation, et si tout le monde n’est pas forcément là pour présenter un projet, le networking est y demeure le "maître-mot" et c'est tant mieux.

 

 Visitez le site officiel de la manifestation pour en savoir plus : http://www.cartoon-media.be/MOVIE/index.php

 

 


 


 


Soul Man


Smog

space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2018 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space