Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
blogs
Blogs
ico_progiss
Progiss
ico_social
Social
Login
space
space

Accueil / Magazine / Articles / Dossiers / Annecy 2010 - Carnet de voyage

space

Annecy 2010 - Carnet de voyage

Publié le 18 juin 2010 par
space

 

 

 

Bonlieu, Grande Salle, Mardi 8 juin 16h : "Shrek Forever After" - "Shrek 4, Il était une fin"


Deuxième journée lors de ce festival d'Annecy 2010, et un vent de folie souffle dans Bonlieu, le centre névralgique du festival. Tous les badauds se pressent dans le hall pour s'arracher le précieux sésame pour cette séance de 16h. On peut y voir une longue file d'attente devant la billetterie qui va jusqu'au parvis dans la rue. Les moins patients s'étaient assis devant les marches menant à la grande salle de Bonlieu, brandissant un panneau en carton sur lequel on pouvait y lire "Ticket for Shrek 4". Et oui, pour son 50eme anniversaire, Annecy nous offre une projection en avant première du dernier long métrage des studios Dreamworks: "Shrek 4, il était une fin".


C'est donc dans une salle archi-comble, où comme chaque année les avions en papier volent dans tous les sens, que nous avons assisté à ce quatrième opus des aventures de Shrek, qui nous emmène dans un univers parallèle de Fort Fort Lointain. Sans vous dévoiler l'histoire et les secrets du film, on y retrouve tous les personnages des épisodes précédents. Chez certains d'entre eux l'aspect physique et psychologique sont différents, des précédents, on redécouvre ainsi nos différents héros. Mais le grand changement est l'arrivée d'un nouveau "méchant" : Tracassin. Petit, hargneux, ayant une soif de pouvoir et de domination, il n'est pas censé nous rappeler quelqu'un, et n'aura de cesse de manipuler Shrek tout au long de l'aventure.

   


   

A la fin du film, et sous une pluie d'acclamations nous n'étions pas aux bouts de nos surprises. Trois chaises étaient installées le long de l'estrade. Allions-nous assister à une conférence exceptionnelle? Et bien oui, et qui plus est en compagnie d'un des patrons de Dreamworks, le célèbre Jeffrey Katzenberg (le K de SKG), du réalisateur Mike Mitchell, ainsi que la voix française de notre ogre vert Alain Chabat; ce dernier qui nous fera part d'un magnifique lancé d'avion! S'en suit une séance de questions/réponses entre les différents protagonistes et le public.

Plusieurs d'entres elles sont tournées autour des aspects techniques du film et de la 3D. Alain Chabat nous a fait part de la difficulté de s'approprier le personnage et de le doubler, d'autant plus que les "lips" sont fait en anglais.

 

A la fin de cette intervention Mike Mitchell a sous entendu qu'il pourrait y avoir une suite, Shrek 4 ne serait donc pas le dernier de cette aventure qui dure pour l'instant depuis presque 10 ans...


En attendant le 30 juin, date de sortie officielle dans les salles françaises, entraînez vous à faire votre "GGGrrrrr" et préparez vos lunettes 3D...

 

 

 

 



Imperial, Carrefour de la Création, Mercredi 9 juin 10h
"How to train your Dragons?" Masterclass Dreamworks animé par Simon Otto et Kristof Serrand


 

Il ne fallait pas faire la grasse matinée en cette troisième journée pour assister à cette conférence portant sur le film des studios Dreamworks "How to train your Dragons?". Dès 9h00 la file d'attente était conséquente au carrefour de la création, certains en ont même été découragés pensant que cette toute petite salle ne pourrait les accueillir, mais en étant patient et sympathique avec le "staff" du festival, on arrive toujours à se serrer, même s'il faut rester debout, cela en vaut presque toujours la peine.


Simon Otto, directeur d'animation sur le film et Kristof Serrand, français également animateur de longue date, étaient la pour nous présenter leur travaux. Durant près de 2h, ils nous ont montrés des extraits du film et dévoilés leur choix dans le style de l'animation. Ils ont longuement insisté sur l'importance des références, "il ne faut pas hésiter à se filmer plusieurs fois, sans relache, avec un acting parfois différent".

Même pour l'animation des dragons, ils sont allés puiser dans des références. Par exemple dans un plan où un dragon se roule par terre, ils ont filmé un chat qui roulait sur un tapis... On se rend compte qu'avec ces vidéos les animateurs ont quasiment tourné tout le film entre eux avant de passer à l'animation proprement dite.

 

Simon Otto nous a également présenté son travail de pre-prod sur les cycles des dragons, et en particulier le battement des ailes. Kristof Serrand quant à lui nous a parlé de l'importance de faire un bon "acting" et d'éviter de "sur-jouer". Il nous a présenté un plan qu'il a animé sur le film et la difficulté résidait justement dans le fait de ne pas le sur-jouer. Bien évidemment, il a illustré ses explications avec des vidéos de références.

   
   

Cette masterclass s'est poursuivi encore une fois  par une séance de questions/réponses avec le public. La plupart d'entre elles portées sur l'organisation et le partage des scènes et des personnages entre animateurs. Simon Otto nous apprend que le travail fait en 3D n'était pas le même qu'en 2D. C'était justement le cas pour le personnage de  "Moise" (Kristof Serrand étant le chef anime sur ce projet).

 

A l'époque, une séquence était assignée pour un superviseur et était animée ainsi, mais cette méthode pour la 3D s'est révélée très inefficace. Sur "Dragons" a été assigné un superviseur par personnage (les principaux), soit un total de sept environs.

 


Pour terminer, une petite séance de dédicace a eu lieu avant que les deux hommes accueillent chaque animateur pour présenter leurs travaux personnels et ainsi découvrir les futurs talents des studios Dreamworks. Enfin Simon Otto a accordé pour 3DVF une longue interview sur le film "Dragons", que vous retrouvez très bientôt dans nos colonnes si vous êtes sages...


 

 

 

Bonlieu, Grande Salle, Jeudi 10 juin 16h - "Simpsons Extravaganza 2"


 

Quatrième journée de festival, la fête bat son plein, et qui mieux que le créateur des Simpsons et son réalisateur fétiche pour rajouter un peu plus de folie! Ils sont donc de retour,  cette année, Matt Groening et David Silverman avaient captivé en 2008 le public avec leur impertinence, leur humour, leur cynisme… à la sauce Simpsons bien sûr.


C'est tout d'abord les voix françaises de Marge et Homer, Véronique Augereau et Philippe Peythieu, qui ont allumé le feu dans une salle de Bonlieu, une nouvelle fois pleine à craquer; on vous laisse imaginer l'ambiance délirante à leur arrivé sur scène. C'est ensuite Matt Groening qui fait son entré portant une veste des Simpsons achetée il y a une vingtaine d'année à qui l'offrirait à la personne qui poserait la meilleure question durant cette rencontre,. Autant dire que les cerveaux ont commencé à très rapidement chauffer et à être en ébullition. Il était suivi de prêt par David Silverman muni d'un tuba... Ce dernier s'est permis le luxe de nous interpréter les premières notes de la série. Le spectacle était lancé !!!



Les créateurs nous ont raconté le plaisir qu'ils avaient eu à réaliser les publicités en Europe, qui permettaient de voir les personnages nus. L'une d'entre elle avait été diffusée en France il y a une quinzaine d'année pour une marque de lessive.

 

Est venu le moment des questions où l'on nous confie que l'autre série de Matt Groening, "Futurama" va avoir le droit à de nouveaux épisodes pour la plus grande joie des fans de tous horizons ! Un jeune homme du public a posé la question "Is there a subliminal message in the Simpsons?". David Silverman a répondu, "Yeah, eat corn, it's yellow. Sur la dernière séquence projetée on a pu voir Bart écrire sur le tableau noir du générique "The world may ends in 2012, but this show won't". Un clin d'œil a également été fait au public français tout à la fin avec les plans dans lesquels apparaissent le président Sarkozy et sa femme Carla Bruni...

 

Pour vous chers fans, sachez pour finir que les créateurs nous ont dit qu'ils ne s'arrêteraient qu'après 5000 épisodes, donc restez patient la série n'est pas prête de s'essoufler !

 

Les super-mega-adorablo-sympathiques Véronique et Philippe (ou Marge et Homer pour les intimes) toujours partant pour discuter animation et faire un coucou à la Caméra; voir notre reportage vidéo (Merci pour le café !)


S'en est suivi diverses explications sur les origines de la série, par exemple Matt Groening nous avoue s'être inspiré de sa propre famille et que ses membres ont les mêmes prénoms que les Simpsons. Son père se prénommait Homer notamment, et Bart aurait dû s'appeler Matt, mais son créateur a dit "qu'il ne se serait jamais infligé ça".

 

Le but des réalisateurs avec cette série était de réinventer la comédie familiale, de faire des films bourrés de références sans être compris par tout le monde sur le moment. On nous a également projeté les premières animatiques et différents extraits plus ou moins connus par le grand public. On a également eu droit à la nouvelle séquence du générique d'introduction et à un lip dub sur la chanson "Tik Tok" de Kesha.


 



 


space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2018 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space