Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
blogs
Blogs
ico_progiss
Progiss
ico_social
Social
Login Membre :
blogs
Login
?
Join
space
space

Accueil / Magazine / Articles / Dossiers / Test de Photosculpt

space

Test de Photosculpt

Publié le 22 mars 2010 par pset
space

Arbre

 

 

Ce nouvel essai, là encore réalisé avec la combinaison 450D+50mm, visait à recréer l'écorce d'un arbre. Malgré un petit message de Photosculpt indiquant que les photos sont un peu sombres, le résultat est très satisfaisant.


Les captures ci-dessous montrent le résultat brut (vu en contre-plongée pour mettre en évidence la courbure du tronc), puis corrigé avec la fonction permettant d'aplanir le modèle : l'écorce est alors "dépliée" tout en concervant les microreliefs. On pourra ensuite exporter la texture de façon brute, ou créer une texture seamless.


Rien à redire ici, le résultat est tout à fait conforme à ce que l'on pouvait attendre.

Ecorce



Arbre - Photosculpt


Scan 3D et petits objets

 

Pour finir, nous avons poussé le logiciel dans ses retranchements  avec un test sur des petits objets, et un objectif macro (Canon 100mm) : la difficulté principale ici est que comme la profondeur de champ est réduite, une partie de l'objet risque d'être flou.


Autre point à prendre en compte, le cadrage : puisque le logiciel n'aime pas trop les effets de déplacement vertical ou de zoom entre les deux prises de vue, nous avons opté pour la solution inverse : c'est l'objet qui a tourné sur lui-même, alors que l'appareil photo restait fixe.


Ceci implique d'avoir un éclairage le plus homogène possible, ou de faire pivoter les sources lumineuses avec l'objet lui-même (s'il s'agit d'une lampe ou d'un flash). En effet, un éclairage différent entre deux photos aura tendance à perturber la reconnaissance 3D.

 

Les résultats sont variables : dans le cas de l'oursin, les parties mates sont très bien rendues, mais le relief a été inversé sur les petites bosses.

Ces parties étant assez réfléchissantes, on peut supposer que ce sont les reflets spéculaires qui ont trompé le logiciel.


Globalement, la forme est tout de même très bien respectée, et on peut même penser qu'une reconstitution complète peut s'envisager, en faisant plusieurs captures avec masque alpha, puis en fusionnant le tout dans un autre logiciel (rappelons quePhotosculpt ne permet l'assemblage que de deux photos...du moins pour le moment !).


En ce qui concerne l'éléphant, le résultat est plutôt bon compte tenu de l'objet, qui comporte plusieurs plans successifs de relief, mais aussi du fond non uni, qui, lui, n'a pas pivoté avec l'objet...
Si le résultat est insuffisant pour créer un modèle 3D, il permettra toutefois de créer un bas-relief.


Oursin

 

Test sur un oursin ; diamètre 4,5cm environ.

 

Ganesh


Test avec une statuette de Ganesh ; largeur 6 cm.



space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2017 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space