Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
ico_progiss
Progiss
Login
space
space

Accueil / Magazine / Interviews / Linus & Boom

space

Linus & Boom

Publié le 24 septembre 2009 par lieo
space

 

 

 

Hervé Trouillet a commencé à arpenter les studios d’animation en tant que « propsman » en 1999. Très vite il s’est spécialisé dans le domaine des nouvelles technologies émergentes.  Co -fondateur avec Pierre de Suzzoni de la chaîne « Toon's up » en 2000, il passe perpétuellement de l’univers traditionnel à celui du numérique ce qui lui donne une nouvelle approche de la réalisation et de la fabrication du dessin animé. Autodidacte et polyvalent, il réalise des clips, courts métrages et teasers pour un grand nombre de sociétés, de Jetix, jusqu’au film d’ouverture du festival d’Annecy en 2004. Sa façon de travailler peu commune lui permet d’attirer l’attention dans le monde de l’animation.  A 32 ans, il développe un long métrage avec ses nouvelles techniques d’animation, CITERIA, et réalise une série 52*13 minutes pour France3 et Canal J en co-production avec le studio Coréen SamG : Linus & Boom (My Giant Friend).  Aujourd’hui, il monte sa société de production de film en association avec d’autres talents dont l’objectif est de produire et fabriquer de l’animation exclusivement réservé aux adultes et jeunes adultes. Si vous lui demandez aujourd’hui quel sera son avenir, il vous dira : "L'avenir, c'est comprendre qu'aujourd'hui fabrique demain".
 
 
 
Pour comprendre Natalys Raut-Sieuzac, il faut entièrement prendre la mesure de cette citation de George Bernard Show : « L'homme raisonnable s’adapte au monde ; l’homme déraisonnable s’obstine à essayer d’adapter le monde à lui-même. » Personne jugée différente, ce qu’elle est sûrement, Natalys Raut-Sieuzac sait surtout depuis tout temps ce qu’elle veut (être une réalisatrice) et ce qu’elle ne veut pas (perdre son âme). De là en découle son parcours atypique. Elle est arrivée dans l’animation par hasard et par la petite porte ; puis elle a patiemment franchit les étapes pour arriver jusqu’à la co-réalisation, puis bientôt la réalisation.  En cours de route, elle a glané d’autres compétences : montage, écriture, production et continue à  vouloir apprendre inlassablement.  Si vous lui demandez aujourd’hui ce que sera son avenir, elle vous répondra : "continuer dans la réalisation jusqu’au long métrage et travailler à être quelqu’un de bien !
"

 

 




LINUS & BOOM. Une série jeunesse full 3D, à partir du 6 avril dans Toowam.

 

 

Le 26 Mars dernier, à Paris dans les beaux quartiers, se tenait la présentation de la dernière série 3D diffusée sur france3 dans l’émission Toowam, depuis le 6 Avril. 3DVF était là et nous avons ainsi assisté en avant première à la projection des deux premiers épisodes de cette série de 52 épisodes de 12 minutes, full 3D, fabriquée en coproduction entre la France et la Corée. Nous avons pu voir des images de grande qualité, pour une histoire futée et tentant d’apporter un message en faveur de la différence, de la tolérance, et de la diversité, sur fond de science-fiction, peuplée de tout un bestiaire d’aliens moins méchants qu’on pourrait le croire.

Nous avons eu la chance, au milieu des petits fours, de rencontrer Hervé Trouillet et Natalys Raut-Sieuzac, co-réalisateurs de la série, à cheval entre le studio Timoon et le studio SAMG basé en Corée, et qui ont eu la gentillesse de répondre à nos questions.



3DVF - Bonjour Hervé, pour commencer, peux-tu nous raconter l'historique/l'origine du projet?


Hervé Trouillet : Avant toute chose, je voudrais dire qu’une série ce n’est pas qu’un réalisateur, beaucoup de personnes sont intervenues dans le long processus qu’est une production, pour apporter à chaque fois leurs pierres à l’édifice. Aussi, sans langue de bois, j’aimerais saluer certains intervenants cruciaux qui ont donné avec force leur vision à cette série.
Il y a le studio SamG bien sûr, Elude (le studio son), Dame Blanche (pour les voix Française), RGB (pour la confo)…
 
 
Ensuite, je voudrais vous présenter Natalys Raut-Sieuzac avec qui nous avons travaillé en étroite collaboration sur la façon dont on voyait la mise en scène de la série et qui a co-réalisé avec moi beaucoup d’épisodes, et avec qui j’aimerais mener cette interview.
 
Mais avant ça pour ma part, l’histoire commence lorsque Philippe Mounier (un des co-producteurs de la série) m’a demandé de réaliser « My Giant Friend » une série d’action comédie (je salue entre parenthèse l’audace qu’il a eu en me confiant cette production, comme vous le savez, il n’est pas coutume, en France, de faire confiance aux personnes plutôt jeunes et donc sans expériences pour faire des choses…). Bref, il y avait un pilote qui existait fabriqué par le studio SamG, mais ils voulaient lui donner une nouvelle dimension. J’ai donc commencé à travailler sur une refonte du design alors que Marianne Michel (directrice du développement), s’occupait de faire le liant avec les chaînes France3 et Canal J et coordonnait la production.
 
Le concept a été écrit par Bruno Regeste et Aurélie Aime. Bruno est devenu le directeur d’écriture de la série.
 



3DVF - Peux-tu nous raconter dans les grandes lignes l'histoire et le background de Linus & boom ?

 

Hervé Trouillet : En 2020 sur Terre, il ne fait pas bon être un Alien. Le SDC, un organisme paragouvernemental dirigé par Numéro 9 un homme qui a le vil dessein de prendre le contrôle de la galaxie toute entière, les pourchasse, les enferme, et mène sur eux de terribles expériences. La population subit la propagande du SDC et vit dans la crainte d’être envahie par ces horribles créatures de l’espace.
 

 

Pourtant LINUS, lui, pense que le SDC est dans l’erreur et que les aliens ne peuvent pas tous être méchants…mais que peut-on faire à 12 ans ?
C’est alors qu’arrive BOOM, dans une grande explosion, porteur d’espoir et surtout d’une mission pour LINUS et ses amis TAKI, IRIS et MONROE : sauver les aliens des griffes du SDC. Grâce à une montre mystérieuse aux pouvoirs étendus, LINUS va alors  transformer BOOM en Humain de manière temporaire afin de le protéger du SDC. D’un côté l’Alien essaye de s’adapter à la vie sur Terre et à sa nouvelle apparence humaine, et de l’autre côté, avec Linus et ses amis, ils déjouent les plans du SDC en renvoyant le plus grand nombre possible d’Aliens chez eux, sains et saufs…
Ils deviennent « anges gardiens » des Aliens!!


Hervé & Natalys : Mais si nous voulons aborder le « vrai » background de la série, voici comment nous le voyons :
A l’heure où très souvent les séries sont basées sur un scénario où des enfants pourchassent des « monstres » à coups de gros laser, ici, c’est exactement l’inverse dont il est question. Linus & Boom est une série sur la tolérance et pour la différence. Evidement, tout ceci reste en trame de fond, il ne s’agit pas de matraquer cet aspect aux enfants, mais pour nous, cette trame représente le message qui reste au final.
Ceci peut paraître bien banal, mais en ces temps où le politiquement correct domine les programmes, ça ne l’est pas pour nous. Ce n’est pas anodin ce que nous racontons à nos enfants.


Nous saluons donc France 3 avec Julien Borde et Voyelle Acker et Canal J avec Pierre Bellaïche et Marion Aguesse pour avoir soutenu ce que nous voulions défendre avec les auteurs.
 
Des compromis ont été faits bien entendu, mais jamais ils n’ont engagé nos valeurs. Ils ont même au final permis un enrichissement de la série. A force d’effort d’adaptation et de réflexion constructive, on arrive à toujours tirer le meilleur des contraintes et demandes auxquelles nous sommes confrontés.




3DVF - Qu’elle est la particularité de la série ?


Hervé & Natalys : Dans la continuité de ce que nous venons d’aborder, ce qui a été vraiment l’essence de la série autant dans la série elle-même que dans sa fabrication, c’est qu’il y a eu un vrai échange entre les acteurs qu’ils soient virtuels ou architectes de la série. Linus & Boom est une VRAI co-production Franco-Coréenne. Un échange à la fois complexe et très enrichissant est née rapidement.
 
Cette série repose également sur l’envie de travailler dans le respect de l’ensemble de nos partenaires et prestataires à chacune des étapes de fabrication de la série. En effet, une tendance dans les perpétuelles restrictions de budget met à mal certains acteurs particulièrement en bout de chaîne de la production. Nous arrivons même quelques fois à des extrêmes, où lorsque le temps est compté, ce sont eux qui trinquent directement. Entre parenthèses, ce qui est admirable, c’est que malgré toutes ces exigences des studios de production, les prestataires arrivent toujours à trouver des solutions pour leurs clients, et pour ça nous avons beaucoup de respect !


space
space

Les derniers commentaires (0)

Soyez le premier à déposer un commentaire.
space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2018 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space