Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
ico_progiss
Progiss
Login
space
space

Accueil / Magazine / Interviews / Mikros Image - Madonna "4 minutes to save the world"

space

Mikros Image - Madonna "4 minutes to save the world"

Publié le 05 juin 2008 par lieo
space

Les réalisateurs Jonas & François ont récemment été sélectionnés pour réaliser le dernier clip de Madonna "4 minutes to save the world", appuyé sur le savoir faire visuel du studio Mikros Image. Bénéficiant d'une équipe plus qu'imposante pour un "simple" clip musical (près d'une centaine de techniciens), le tournage s'est déroulé pendant 4 jours dans un studio Londonien. L'équipe de Mikros Image a ainsi travaillé en amont avec les réalisateurs pour préparer les plans de découpes et d'effets booléens (technique dites de "boolean shading"). Nous avons eu la chance de nous entretenir avec trois des responsables techniques sur ce projet, qui nous en disent un peu plus sur les coulisses du projet et les outils mis en place pour en venir à bout...

 

Visitez le site de Mikros Image
Le clip 4 minutes to save the world
Le making-of vidéo



 

3DVF : Pour commencer, pouvez-vous vous présenter, nous parler rapidement de votre parcours et de votre rôle chez Mikros ?

Julien Meesters : J’ai commencé comme graphiste Flame en 1993. Je suis parti comme Dfx superviseur chez Digital Domain en publicité et long-métrage en 2002, Puis je suis retourné chez Mikros en 2004 comme Directeur des effets visuels et depuis 2007; je suis également responsable du studio VFX.

Benoit Holl : Je travaille chez Mikros depuis 2000. Sortant de l'école des Gobelins, j'ai commencé en tant qu'animateur, puis j'ai occupé plusieurs postes au sein du département 3d : animateur puis chef anim, rendu... Je suis à présent superviseur 3D sur tous types de projets : clips, pub, cinéma, etc... Je suis en charge également du suivi des développements internes autour du moteur de rendu Arnold à Mikros.

Fabrice Macagno : Une formation d'ingénieur en audiovisuel m'a peu logiquement conduit dans un siège d'assistant flamiste pendant 2 ans. Je me suis arrêté un an pour finir mon cursus puis j'ai remis le couvert en tant que flamiste free lance. En bossant pour Mikros, je rencontre Julien et lui fais croire que je comprends quelque chose au C , depuis je fais semblant d'être TD autour de Nuke/Arnold/Maya.


3DVF : Pour rentrer dans le vif du sujet, comment est arrivé chez Mikros ce projet de clip pour Madonna ?

Julien Meesters : Nous avons une très bonne relation avec la production (75) depuis des années. On collabore avec les réalisateurs, producteurs, post-producteurs depuis longtemps. Ils nous ont donc mis dans la boucle très tôt !

visages.jpg

3DVF : Que pouvez-vous dire que le tournage et sa préparation, la coordinations de vos équipes, l’agence, les réalisateurs… ?

Benoit Holl : Nous avons travaillé avec la prod et les réals pour discuter et mettre en place la façon d'aborder les effets, et leurs implications sur le tournage. En charge de la supervision 3D, je suis allé avec Julien Meesters (superviseur général) ainsi que Tim Mendler (responsable du tracking) sur le tournage en Angleterre, dans les studio black island. La présence des trois stars internationales que sont Timbaland, Madonna et Justin Timberlake a complexifié une organisation déjà mise à rude épreuve par l’ambition du projet. 6 décors différents ont été utilisés, sur un tournage qui a duré 4 jours. Nous nous sommes impliqués dans l’élaboration créative du projet en réagissant et en proposant des solutions aux réalisateurs et à la production.

Nous avons également récolté un maximum d’informations (focales, angles, mesures, trackers, etc...) nécessaires pour la suite … La 3d ayant déjà démarré chez Mikros (recherche et préparation), nous leur avons fournit un maximum d'info et photos au jour le jour.


3DVF : A première vue on note 2 effets majeurs : le mur et les vues de coupe animées. Quelle a été la part de R&D préparatoire pour la mise en application de ces techniques ?

Benoit Holl : Nous avons dans les deux cas commencé par des recherches artistiques (à partir de références des réalisateurs), avec les outils dont nous disposions, afin de déterminer le "look" idéal, et de cerner les problématiques techniques. Une fois ces problématiques connues, Laurent Borenstein et Fabrice Macagno se sont respectivement appliqués à trouver des solutions techniques pour animer le mur et pour découper des objets.

 

 

 

 

 

evier_vinal.jpg

space
space

Les derniers commentaires (0)

Soyez le premier à déposer un commentaire.
space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2019 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space