Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
blogs
Blogs
ico_progiss
Progiss
ico_social
Social
Login
space
space

Accueil / Magazine / Articles / Dossiers / Studio Ghibli - Ponyo sur la Falaise

space

Studio Ghibli - Ponyo sur la Falaise

Publié le 30 novembre -1 par PseT
space



De l’art de servir les nouilles
De nombreux plats succulents apparaissent dans les films de Hayao Miyazaki, comme le sandwich aux oeufs du CHÂTEAU DANS LE CIEL, le bol de riz tempura, le petit pain chinois farci de confiture de haricot et la boule de riz du VOYAGE DE CHIHIRO, et le bacon et les oeufs du CHÂTEAU AMBULANT. Dans PONYO SUR LA FALAISE, Lisa cuisine des instant ramen, des nouilles instantanées pour Sosuke et Ponyo.

A l’origine, Hayao Miyazaki voulait que les nouilles soient servies avec des épinards bouillis, comme il les aime, mais n’ayant pas réussi à les dessiner comme il le souhaitait, il décida de les servir avec des poireaux émincés. Dans une scène où Ponyo mange une des deux tranches de jambon qui se trouvent dans son bol de nouilles, l’animateur avait dessiné Ponyo en train de manger la tranche du dessus, mais le superviseur de l’animation a révisé la scène pour faire manger à la petite fille la tranche du dessous qui, étant dans la soupe, est probablement plus chaude. Aussi discret soit-il, ce détail illustre parfaitement le soin et les nuances subtiles que les animateurs se sont efforcés d’apporter à tous les éléments du film.


Des vagues comme des poissons
Dans PONYO SUR LA FALAISE, Hayao Miyazaki voulait représenter les vagues comme si elles étaient des “poissons vivants”. Le réalisateur a donc imaginé une école de turbulents poissons géants qui surgissent à la surface comme les puissantes vagues de la mer. Alors que les jeunes enfants comme Sosuke peuvent voir que ce sont des poissons, Lisa et tous les adultes ne voient que des vagues. Une fois encore, l’esprit de MON VOISIN TOTORO se retrouve dans le fait que les enfants, grâce à leur regard innocent sur le monde, sont capables de voir la vérité profonde des choses, une croyance que Hayao Miyazaki a toujours mise en avant dans ses différentes activités artistiques. Depuis l’artiste Hokusai et son estampe sur bois de La grande vague de Kanagawa (1831), personne n’avait capturé avec autant de talent la force et l’essence d’une vague dans une image.

 

 

Le secret des anciens des mers
Avec la montée des eaux causée par la tempête, des créatures marines de l’ère du Dévonien (quatrième période de l’ère paléozoïque, - 405 à - 365 millions d’années) apparaissent dans la ville engloutie. Les Bothriolepis et les Dipnorhynchus, par exemple, étaient des poissons qui vivaient à cette époque et dont des fossiles ont été retrouvés.

 

Un autre poisson apparaît dans le film, le Devonynchus, un requin-baleine gigantesque avec un corps étrangement plat. Imaginée par Hayao Miyazaki, cette créature s’apparente selon lui à un Ittan Momen, un monstre du folklore japonais dont le corps ressemble à un long morceau de tissu blanc. Bien qu’elle soit très étonnante, cette créature donne le sentiment qu’elle pourrait tout à fait avoir existée, preuve supplémentaire, s’il en faut une, de l’imagination débordante de Hayao Miyazaki et de son érudition surprenante dans le domaine de la biologie.

 


HAYAO MIYAZAKI
Réalisateur, scénariste et auteur de l’histoire originale Hayao Miyazaki est célèbre pour ses films d’animation destinés d’abord aux enfants, mais dont les thèmes touchent aussi les adultes de tous âges. Il naît à Tokyo en 1941. Après des études politiques et économiques à l’université Gakushûin, dont il sort diplômé en 1963, il entre à la Tôei Dôga (actuelle Tôei Animation Company). Comme pour son mentor, Isao Takahata, c’est un choix de carrière inhabituel pour quelqu’un possédant sa formation universitaire.

 

Durant ses études, il s’intéresse à la littérature pour la jeunesse et lit énormément d’ouvrages du monde entier. Il est aussi un illustrateur très doué.

 

En 1968, il se charge des décors et des dessins clés de HORUS, PRINCE DU SOLEIL. Il entre ensuite chez A Production et a l’idée du court métrage “Les Aventures de Petit Panda”. Il se charge alors du scénario, de la composition d’image et des dessins clés de ce film. En 1973, il est engagé, avec Isao Takahata, par la Zuiyo Eizô. Il travaillera ensuite pour les sociétés Nihon Animation et Telecom avant de participer à la création du Studio Ghibli en 1985.

 

Entre 1973 et 1985, il se charge entre autres des décors et de la composition d’image de la série “Heidi” (1974), de la mise en scène et de la réalisation de la série “Conan, le fils du futur” (1978) et du film LE CHÂTEAU DE CAGLIOSTRO (1979). Au début des années 80, il se rend à Los Angeles pour étudier l’animation auprès des “Neuf Sages” des studios Walt Disney. L’un de ses amis est un autre étudiant, John Lasseter, futur directeur de la création des studios Pixar et réalisateur de TOY STORY 1 et 2 et de 1001 PATTES. A la même époque, en 1984,il se charge du scénario et de la réalisation de NAUSICAÄ, LA VALLEE DU VENT, d’après une histoire originale basée sur une de ses bandes dessinées publiée en feuilleton dans le magazine Animage. En 1985, il cofonde le Studio Ghibli avec Isao Takahata, et a réalisé depuis huit longs métrages d’animation destinés au cinéma.

 

On lui doit LE CHÂTEAU DANS LE CIEL (1986), MON VOISIN TOTORO (1988), KIKI, LA PETITE SORCIERE (1989), PORCO ROSSO (1992), PRINCESSE MONONOKE (1997), LE VOYAGE DE CHIHIRO (2001), LE CHÂTEAU AMBULANT (2004) et PONYO SUR LA FALAISE.

 

 

LE VOYAGE DE CHIHIRO a battu tous les records du boxoffice au Japon, et a obtenu une longue liste de prix, dont l’Ours d’Or au Festival du Film de Berlin 2002 et l’Oscar du meilleur film d’animation 2003. LE CHÂTEAU AMBULANT, d’après le livre de l’auteur britannique Diana Wynne Jones, a obtenu le prix Osella au Festival de Venise 2004. Miyazaki a reçu un Lion d’Or récompensant l’ensemble de sa carrière au Festival de Venise 2005. Son film le plus récent, PONYO SUR LA FALAISE, est sorti au Japon en juillet 2008. Il écrit également des livres, essais, recueils de poèmes ou dessins, tels que “La Maison de Totoro”, “Le Voyage de Shuna”, “Princesse Mononoke”, “Le Point de départ”, et bien d’autres. On lui doit également le design de plusieurs bâtiments, dont le Musée Ghibli, Mitaka, dans le parc Inokashira à Tokyo.

 


 

JOE HISAISHI - Compositeur
Joe Hisaishi est né en 1950 à Nagano, au Japon. Pendant sa formation à l’académie de musique Kunitachi, il s’intéresse à la musique minimaliste, entame une carrière de compositeur, et commence à créer, produire et jouer de la musique contemporaine dans de nombreux concerts.

En 1982, il sort son premier album en soliste, “Information”. Depuis, Joe Hisaishi a sorti de nombreux albums solo et imposé son style libéré des conventions et des contraintes de tous les genres musicaux. Son dernier album, “Asian X.T.C.”, est sorti en octobre 2006. Depuis la sortie de la musique du film NAUSICAÄ DE LA VALLÉE DU VENT de Hayao Miyazaki en 1984, Joe Hisaishi a composé plus de 50 musiques de films japonais et étrangers, dont MON VOISIN TOTORO (1988) et PRINCESSE MONONOKE (1997) de Hayao Miyazaki, et plusieurs films de Takeshi Kitano comme HANA-BI (1998), L’ETE DE KIKUJIRO (1999), ou ANIKI, MON FRERE (2000).

 

Il a également composé pour d’autres réalisateurs célèbres dont les réalisateurs français Olivier Dahan pour LE PETIT POUCET ou encore Frédéric Lepage pour SUNNY ET L’ELEPHANT. Joe Hisaishi a remporté de nombreux prix prestigieux dont cinq Oscars japonais de la meilleure musique, un Los Angeles Film Critics Association (LAFCA) de la meilleure musique pour LE CHÂTEAU AMBULANT de Hayao Miyazaki en 2004, et un Hong Kong Film Academy Award de la meilleure musique pour un film chinois pour THE POST-MODERN LIFE OF MY AUNT d’Ann Hui en 2006. Ces dernières années, Joe Hisaishi a joué dans de très nombreux concerts dans des styles divers, seul avec son piano ou accompagné d’un orchestre.

 

En août 2008 ont eu lieu trois concerts au Budôkan de Tokyo en l’honneur des 25 années de collaboration entre Joe Hisaishi et Hayao Miyazaki, avec un orchestre de 200 instruments et 400 choristes.


 


Réalisateur, scénariste et auteur de l’histoire originale HAYAO MIYAZAKI
Producteur TOSHIO SUZUKI
Producteur exécutif KOJI HOSHINO
Superviseur de l’animation KATSUYA KONDO
Directeur artistique NOBORU YOSHIDA
Coloriste MICHIYO YASUDA
Imagerie numérique ATSUSHI OKUI
Montage TAKESHI SEYAMA
Compositeur JOE HISAISHIIngénieur du son SHUJI INOUE
Effets sonores KOJI KASAMATSU
Enregistrement son ERIKO KIMURA
Producteurs associés SEIJI OKUDA, RYOICHI FUKUYAMA, NAOYA FUJIMAK

 

Plus d'information :
Le site officiel de Ponyo
Le site du studio Ghibli

 


space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2018 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space