Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
ico_progiss
Progiss
Login
space
space

Accueil / Magazine / Interviews / Attention Menhir : les coulisses de la nouvelle attraction du Parc Asterix

space

Attention Menhir : les coulisses de la nouvelle attraction du Parc Asterix

Publié le 26 avril 2019 par
space
Attention Menhir !


3DVF : Comment avez-vous mis en place le scénario ?


François-Xavier Aubague : Avec un groupe de scénaristes, nous avons d'abord proposé différents pitchs au Parc Astérix. L'une de ces propositions a retenu leur attention (une adaptation partielle du Combat des chefs). Nous avons alors développé l'écriture de cette proposition avec 3 scénaristes : Philippe Riche, David Tessier et El Diablo.

Le scénario a été développé de façon assez classique. Par contre, nous avions toujours en tête, le souci de permettre une mise en scène spectaculaire et une intégration cohérente des différents effets possiblement à notre disposition ou à imaginer (par ex, les bulles de savon ou le linge dans le PreShow qui commencent en ombre chinoise pour apparaître « réellement »)

3DVF : Tu le disais plus haut, la fabrication de l'animation 3D a eu lieu au Canada, chez l'Atelier Animation. Pourquoi avoir fait appel à leurs équipes ?


Nous avons étudié différentes possibilités en France et au Canada.

Le choix s'est fait selon des considérations artistiques, logistiques et budgétaires.

L'Atelier Animation est un studio talentueux avec lequel j'avais précédemment travaillé sur le long-métrage d'animation Ballerina. D'autre part, étant moi-même établi au Canada, cette proximité était aussi un avantage.

Pour la production exécutive, j'ai travaillé avec une société de production basée au Canada, MainJourney, dirigée par Laurent Zeitoun et Yann Zenou (Ballerina, La mort de Staline, Le sens de la fête...)

Ci-dessous : les locaux de L'Atelier Animation

 

L'Atelier Animation

 

3DVF : Comment avez-vous abordé l'animation des personnages mythiques que sont Astérix et Obélix ?


Avec beaucoup d'humilité et de respect mais surtout avec beaucoup de plaisir en commençant par me replonger dans l'intégralité des albums BD et films consacrés à nos héros (live et animation). J'ai aussi été particulièrement bien entouré artistiquement, notamment avec Ted Ty et François Bonneville, respectivement directeur d'animation et superviseur d'animation du Studio 3D. L'animation 2D du PreShow se voulait aussi être un hommage aux dessins animés traditionnels des Studio Idefix. Charléne Gueneau, directrice de l'animation 2D nous a accompagnés en ce sens.

Sur la durée de production, ce fut un travail quotidien avec Arnaud Bouron.

3DVF : Quelle a été votre approche du relief, sur un projet qui nécessite à la fois du spectaculaire mais aussi de ne pas perdre les spectateurs sur le plan narratif ?


Effectivement, la position de l'attraction au sein d'un Parc d'attraction dont les « stars » sont des roller coasters à sensations (très) fortes, le visuel de cette attraction se devait d'être également percutant. Nous avons donc cherché des effets de relief et de jaillissement particulièrement poussé pour interpeler et faire réagir les spectateurs. Mais ces effets de jaillissements restent ponctuels et vont toujours appuyer dans le sens de la narration.

 

Attention Menhir !

 

3DVF : Comment et à quel moment de la production/fabrication les effets additionnels (dynamiques, effets de siège avec le vent, odeurs, lasers) ont-ils été intégrés ? Est-il possible de "prévisualiser" certains de ces effets assez tôt dans le processus créatif ?


Les principaux effets étaient intégrés dés le départ dans l'écriture du scénario et de nouvelles idées sont apparus au moment du découpage et du storyboard.

Mais, il était aussi indispensable, tout au long de la fabrication du film, de pouvoir tester et confronter les différents éléments et effets 4D constructifs de l'attraction final. La salle de projection du Parc ayant été disponible au dernier moment, nous avons recréé dans un hangar les conditions les plus proches possibles de la salle finale : taille de l'écran, projection relief, sièges dynamique, effets de sièges, laser, son … Ces différents essais nous ont permis de moduler, adapter les uns en fonction des autres, y compris la mise en scène du film et les effets de jaillissement.



3DVF : Ce n'est pas la première fois que tu travailles avec de tels effets : tu les as notamment employés pour des projets "4D" également au Futuroscope. Avec l'expérience, la façon dont tu les utilises évolue-t-elle ?


J'avais également réalisé, il y a plusieurs années des visuels et installations pour des stands pour plusieurs salons de l'auto. Ma façon de travailler n'a pas foncièrement changé, l'expérience aide à éviter de refaire certaines erreurs, mais chaque projet étant différent, on en fait d'autres. :)

J'ai aussi une meilleure connaissance des solutions techniques et créatives possibles en terme de 4D ainsi qu'un meilleur contrôle de la production en général, ce qui permet aussi d'être peut-être plus exigeant et pousser les détails et la qualité dans la mesure du possible. Mais la fabrication de l'ensemble du show reste un processus assez artisanal et empirique, raison pour laquelle les tests évoqués précédemment sont une constante très importante et il faut toujours rester ouvert en cours de fabrication à toutes amélioration possibles du show.


Il est vrai aussi, que dans le cas présent, le sujet d'Asterix a été une source d'inspiration extrêmement forte, très inspirante pour une attraction de ce type.

 

Light Key
Ci-dessus : quelques images de Light Key

 

Color Script

Ci-dessus : le color script

 

3DVF : Quelques mots sur le choix des odeurs ? Sera-t-il possible, par exemple, de sentir la fameuse potion ?


Nous avons essayé différentes odeurs relatives à différents moments du film pour finalement, nous arrêter sur le choix de 2 odeurs.

La prise de potion magique se devait d'être un moment trés spectaculaire. Nous avons combiné beaucoup d'effets pour ce moment particulier du film, sauf l'odeur… que nous ne connaissons finalement pas !



3DVF : Plus largement, que penses-tu des effets 4D en tant que medium narratif ? Peuvent-ils trouver une place en dehors d'expériences brèves ? On a par exemple vu récemment Pathé Gaumont s'y essayer avec ses salles de "Cinéma 4DX", mais d'autres initiatives passées n'ont pas su perdurer et se développer... Comment vois-tu l'avenir de la 4D ?


Je ne sais pas trop comment envisager exactement l'avenir de la 4D, mais il est certain que cette nouvelle génération de sièges dynamiques (technologie similaire entre « Cinéma 4DX » et « Attention Menhir ») sont beaucoup plus doux et précis que les précédentes générations. Ce qui permet une expérience plus fine et de nouvelles sensations. Dans le cas d'une attraction, les effets font partie intégrante de l’expérience et sont intégrés dés l'écriture et la conception du film.
Cependant les effets de sièges, même s'ils sont un élément majeur de l'attraction, il faut encore les combiner avec d'autres effets à chercher ou inventer pour une expérience vraiment spécifique. Dans tous les cas, on cherche à amplifier les sensations des spectateurs, les faire réagir pour plus de divertissement.

 

 

3DVF : Quel bilan tires-tu de ce projet, et de quoi êtes-vous les plus fiers sur cette attraction ?


Il y a beaucoup de points qui me semblent positifs.

J'ai beaucoup apprécié le rapport de confiance qui s'est instauré avec le Parc Astérix et les Editions Albert René, je les remercie beaucoup pour cela.
Avoir réussi à créer une bonne relation et une osmose entre les différents artistes, sociétés, très différentes qui ont participé à ce projet, a été quelque chose de très important, malgré les distances parfois importantes.
Fédérer une équipe, ancrer certains contacts, rencontrer de nouveaux talents, imaginer, s'inspirer mutuellement pour tenter le proposer le meilleur possible et ne pas avoir de regret est une expérience intense.

Au final, ce dont je suis le plus satisfait, c'est de voir le public réagir vivement et positivement pendant l'attraction.


3DVF : Pour finir, quelques mots sur tes futurs projets ?

Dans la continuité de Ballerina, je travaille actuellement sur un long-métrage d'animation Fireheart et je suis aussi en réflexion sur d'autres potentiels projets d'attractions.

Ci-dessous : quelques images de Light Key

Pour en savoir plus

- Le site du Parc Astérix ;

- La page IMDB de François-Xavier Aubague.

 

Light Key

 

space
space

Les derniers commentaires (1)

#1
Ca doit être très inspirant de bosser sur un tel projet. Sur les Asterix d'Alexandre Astier aussi (ben du coup ca me le rappel directement hin). Nice !
 
space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2019 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space