Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
ico_progiss
Progiss
Login
space
space

Accueil / Magazine / Interviews / Retour sur Croc-Blanc, avec David Arnould

space

Retour sur Croc-Blanc, avec David Arnould

Publié le 24 septembre 2018 par
space
Croc-Blanc

 

3DVF : Peux-tu revenir sur Vichi (ci-dessous), et les choix faits au niveau de son visage ?

David Arnould : Vichi était trop « jolie » au départ, c’est une des rares fois ou Stéphane, contre m’a volonté, a insisté a accidenter son beau visage, c’était parfaitement justifié, après tout ils vivaient dans des conditions difficiles.

3DVF : Tu as aussi modélisé Todd (ci-dessous, en seconde position), qui possède une pilosité fournie. On imagine que cette partie était l’élément clé de la réussite du modèle...
D’autres personnages possèdent une barbe. Comment gères-tu ce type de détail durant la modélisation ?


Comme de la pâte à modeler ! Plus sérieusement je modélisais dans zbrush les visages et les barbes sur la même base pour une première validation, puis lors de la finalisation je séparais ces éléments. Le fait de peindre des niveaux de gris très tôt dans Zbrush permettait, de récupérer un masque d’intensité et de séparer ces zones. Les cheveux par contre ont toujours été une masse séparée.
 Les têtes quant à elles avaient une base de maillage identique pour gagner du temps, mais malgré cela chaque personnage à ses oreilles différentes ! et surtout n’ont aucune symétrie, ce qui ajoute de la personnalité, et est très agréable à modeler.

 

Croc-Blanc

Croc-Blanc
Croc-Blanc




3DVF : On t’a également confié des antagonistes. Jim Hall et Beauty Smith ont des physiques très marquants et très marqués. Quelques mots à leur sujet ? En particulier, a-t-il été difficile de trouver le bon équilibre entre réalisme et caricature ?

Au contraire je pense qu’il est plus facile de faire du moche que du beau, c’est pourquoi j’ai mis longtemps avant de me consacrer à Zbrush, tant je n’y voyais sortir que des monstres !
Ce style entre-deux était très amusant à faire, j’aimerais vraiment à l’avenir voir plus de film avec ce traitement semi réaliste, des personnages un peu improbables, qui n’existent pas mais qui sont pour autant crédibles, avec une empreinte forte.

3DVF : Tu as travaillé sur les modèles 3D, mais la mise en couleurs a été gérée par Circus. As-tu été impliqué dans ce processus ? Y a-t-il par exemple eu des modifications à faire sur des personnages qui ne « passaient » pas une fois les couleurs appliquées ?

Non et je suis épaté de voir ce qu’ils ont fait, je retrouve les rides et imperfections. C’est Sylvie Gargoulaud qui en est responsable (on m’a soufflé son nom à l’oreillette).
J’en aurais autant à dire pour les décors, fidèles aux color scripts que j’ai pu voir passer sur le réseau de la production.

Croc-Blanc

 

Croc-Blanc

 

3DVF : Au final, que retiens-tu de ce projet ? De quoi est-tu le plus fier ?

C’est la liberté d’action qui m’a le plus marqué, ce n’était pourtant pas gagné d’avance, allais-je tenir le rythme ? mais je n’ai jamais autant pris de plaisir, peut-être ai-je trop fait dans le style cartoon jusqu’à présent.
L’après Croc-Blanc avec Superprod a été tout aussi passionnant dans les projets, toujours sous le regard de Stéphane, qui a également illustré des personnages.
Pour être honnête j’ai parfois hésité sur le résultat final, à cause du motion capture, mais après avoir vu le film je le défends bec et ongle, il sort du format qui s’impose un peu partout, c’est pour moi sa grande qualité.

3DVF : Quels outils utilises-tu au quotidien ?

Haha je crois que j’ai tellement placé Zbrush que ça en a l’air douteux ! Je fais aussi un peu de Maya, pour créer des sets d’expressions faciales, 3Dcoat et Topogun pour la retopologie, Marmoset pour présenter mes modèles (parfois Keyshot) et Wrap3, qui m’a bien servi sur Croc-Blanc.

 

Croc-Blanc

 

3DVF : Enfin, aurais-tu des conseils pour les jeunes artistes, en école ou qui débutent, qui voudraient opter pour la même spécialisation que toi ?

Etre en forme ?: D
Je n’ai pas connu d’école spécialisée, je serais mal placé pour donner des conseils, mon expérience est très diverse et souvent liée en fonction des gens avec qui j’ai travaillé.
Si je peux donner tout de même un conseil, c’est de ne pas s’auto satisfaire trop vite par ses propres créations, l’avantage d’être étudiant est que l’on a -j’espère- un peu le temps de prendre du recul, encore maintenant à 45 ans j’en ai souvent besoin ! parfois laisser 2 jours, une semaine, permet de retrouver son travail avec un regard nouveau, et mettre en évidence ce qui n’allait pas, car les directeurs artistiques (lorsqu’il y en a !), ne le trouveront pas forcément pour vous. Je vais dire une chose tellement banal, soyons notre propre DA ! pour cela se développer une culture de l’image, et pratiquer... Je vous avais prévenu : banal !

Pour en savoir plus

- Le site de David Arnould. Vous y retrouverez ses derniers projets, comme des personnages 3D adaptés de l'univers de Franquin pour le Parc Spirou.

 

 


Croc-Blanc
Croc-Blanc

 

space
space

Les derniers commentaires (1)

#1
J'ai adorée ce film, mon mari également , cela change des Disney et l'originalité des personnages nous a vraiment séduit ! Bravo David Arnould ainsi qu'a toute l'équipe !
 
space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2018 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space