Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
blogs
Blogs
ico_progiss
Progiss
ico_social
Social
Login Membre :
blogs
Login
?
Join
space
space

Accueil / Magazine / Interviews / Les As de la Jungle arrivent au cinéma : Rencontre avec TAT Productions

space

Les As de la Jungle arrivent au cinéma : Rencontre avec TAT Productions

Publié le 17 juillet 2017 par shadows44
space
Les As de la Jungle

 

Le 26 juillet sortira au cinéma Les As de la Jungle, adaptation sur grand écran de la licence qui a connu le succès à la télévision.
A cette occasion, nous vous proposons une interview de TAT Productions, et plus particulièrement de Romain Teyssonneyre, directeur technique.

Il a accepté de revenir pour nous sur les principaux défis de ce projet, ainsi que sur certains points techniques.

Crédit - images d'illustration : TAT productions, SND – Groupe M6, France 3 Cinéma, Master Films.

 

LES AS DE LA JUNGLE Bande-Annonce Officielle VF (2017) from tatprod on Vimeo.

 

3DVF : Nous avions déjà interviewé TAT Productions fin 2011 autour des As de la jungle (voir notre article de l'époque). Depuis, comment a évolué la licence ?

Romain Teyssonneyre / TAT Productions : Les choses ont beaucoup changé depuis 2011.
En 2013, nous nous sommes lancés dans une 1ère saison des As de la Jungle, à la rescousse ! de 52 épisodes de 11 min, suivie d’une 2ème saison dans la foulée.
La série a eu un très beau succès à l’international, vendue dans plus de 200 pays et elle a décroché en 2014, un Emmy Kids Award.
Tout ça nous a permis de nous lancer en 2016 sur un projet de long métrage autour de cette licence. Nous venons tout juste de finir le film qui sort en salle ce 26 juillet !
Autour de cette sortie gravitent de nombreux projets avec des partenaires, comme une exposition avec le Muséum d’histoire naturelle de Toulouse, ou encore l’aquarium de Paris.

Une telle longévité n’est pas courante : comment expliquez-vous le succès durable des As, et la capacité de la licence à se poursuivre sans lasser le public ?

Nous avons une exigence artistique assez élevée, du scénario jusqu’à la post prod donc nous gardons une cohérence globale sur l’ensemble de la fabrication.
D’un point de vue narratif, nous avons affaire à des personnages décalés et drôles, ce qui parle aux enfants mais aussi aux plus grands.
Et visuellement, nous avons un univers très riche qui nous permet de nous renouveler assez facilement.

 

Les As de la Jungle

Les As de la Jungle

 

Revenons sur TAT Productions. Comment l’entreprise a-t-elle évolué ces dernières années ?

En 2013, avec le commencement de la série, nous avons complètement changé d’échelle.
Nous sommes passés de 15 à 80 personnes à gérer avec tous les problèmes que cela peut impliquer, autant au niveau administratif et humain qu’au niveau technique et organisationnel.
TAT Studio a été créé pour faciliter l’administration, et nous avons emménagé dans des nouveaux locaux, avec toujours ce besoin d’être tous au même endroit.
Depuis la plupart des graphistes avec qui nous travaillons restent les mêmes.

Fin juillet sortira au cinéma le film Les As de la Jungle, votre premier long-métrage. Comment s’est déroulé le développement du projet ? Quel a été le parti pris scénaristique ?

Je n’ai été impliqué que très tard sur le scénario en consultation technique et pour pouvoir faire un peu de R&D sur les points techniques qui poseraient problème.
Narrativement, il fallait des enjeux plus forts que sur la série, c’est pour ça que le film nous fera découvrir la mère de Maurice, ancienne justicière de la Jungle.

 

Les As de la Jungle

Les As de la Jungle

Les As de la Jungle

 

Quelle est la taille de l’équipe, et quelles ont été les durées de développement/fabrication ? Pouvez-vous nous donner une indication du budget de production ?

Un des postulats de départ était de garder des tailles d’équipes relativement stables entre la série et le long. Chaque équipe a eu entre 4 et 5 mois de production.  
Nous avons eu un budget d’environ 6 millions, ce qui est un petit budget pour un film de cette ampleur. Nous sommes malgré tout très fiers de la qualité finale de notre film !

Les images du film montrent une volonté de proposer un rendu plus poussé que sur la série. Quels sont les points sur lesquels vous avez le plus mis l’accent ?

Effectivement, le point de départ était qu’on voulait franchir, visuellement, un cap significatif entre la série et le long. D’une manière générale, tout l’artistique était déjà bien développé, avec les projets précédents, donc beaucoup de travail a été accordé à l’upgrade technique.
Pour les persos, tout reposait sur la finesse des détails. Il fallait pouvoir supporter les closeup. Les furs ont donc été affinés et la plupart des textures (en tout cas des persos principaux) redéfinies.
Concernant l’environnement, nous avons revu à la hausse toutes les échelles de végétations pour accentuer l’univers de la Jungle. On a essayé de minimiser les sols plats, qui ont tendance à faire très "série".  Comme sur les persos, les gros plans de décors, notamment du sol, ont été améliorés, via l’utilisation de displacement ou en faisant du SetDress plus détaillé.

 

Les As de la Jungle

Les As de la Jungle

Les As de la Jungle

 

Avez-vous pu réutiliser certains assets de la série ?

Nous n’avons pas pu utiliser, tels quels, nos assets de la série, du fait de la redéfinition des échelles ou de l’affinage des textures. Mais tout l’existant nous a donné une bonne base de travail. Nous avons quand même gardé certains personnages secondaires et/ou de foule avec très peu de modifs. De toute façon, nous avons changé de version sur la plupart de nos softs, nous avons donc dû vérifier que tout fonctionnait dans le nouveau pipeline.

Inversement, le film aura-t-il un impact sur la série, par exemple avec la possible réutilisation de certains développements ou assets ?

Le film pourrait effectivement avoir un impact sur la saison 3. Le postulat de départ étant d’être dans une continuité visuelle des saisons et non pas du film.
Nous n’avons pas encore estimé la quantité de travail, mais il faudra certainement conformer techniquement les persos pour les alléger. Nous devrons faire des choix, typiquement, est-ce qu’on fait de la dynamique de fur ? Si non, comment traiter notre personnage Tony (le paresseux) aux poils longs ?
Idem pour la réutilisation de végétation, vu que nous avons revu toutes les échelles à la hausse, tous les décors de la saison devront être retravaillés.
Concernant le développement, nous devrons gérer le multi projet pour la première fois. Très certainement la série héritera des outils du long avec un peu de modifications (règles de nomenclatures...).

 

space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2017 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space