Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
blogs
Blogs
ico_progiss
Progiss
ico_social
Social
Login Membre :
blogs
Login
?
Join
space
space

Accueil / Magazine / Articles / Dossiers / Compte-rendu : Laval Virtual 2017

space

Compte-rendu : Laval Virtual 2017

Publié le 30 mars 2017 par
space
Laval Virtual

Réalité mixte et augmentée : Hololens fait son entrée, la concurrence n'est pas en reste

La star du salon cette année, c'était sans doute lui : le casque Hololens de Microsoft, qui avait mis en place un stand dédié, alors que le groupe avait plutôt l'habitude de se faire discret et d'être présent sur les stands de partenaires.
Interrogé à ce sujet, le géant de l'informatique nous a dit avoir ressenti une "attente fort de la communauté". Une attente qui s'est vérifiée dans les faits, avec une queue permanente.
Le stand proposait diverses démonstrations techniques, adaptées aux publics du salon : bases d'Hololens, la fameuse spectator view (vue à la troisième personne), de la visualisation sur un moteur, du travail collaboratif autour d'un scooter ou encore des échanges avec de la 3D, sur Skype.
Microsoft nous a indiqué qu'une grosse majorité (80% à vue de nez) des demandes de professionnels étaient assez basiques : les visiteurs souhaitent tester l'engin, évaluer ses capacités et limites, se faire une idée des sensations.




Nous avons évoqué avec Microsoft le mystérieux "Hololens Agency Readiness", que plusieurs entreprises partenaires de Microsoft mettent en avant. Il ne s'agit en fait pas d'un label de qualité, mais plutôt d'une marque de compétence.
Concrètement, il s'agit d'un programme qui nécessite de contacter Microsoft avec un projet précis destiné à un client. Il faut également disposer de compétences de base en 3D, développement, outils, etc : un prérequis indispensable pour ne pas partir de zéro.
Microsoft propose ensuite un programme de 10 semaines environ avec formation spécifique à Hololens : intefaces, API, mapping spatial, ingénierie, etc.
Les entreprises affichant "Hololens Agency Readiness", comme Immersion ou Holoforge, ont donc suivi ce programme et disposent d'une expérience sous Hololens.

 

Hololens

 

Hololens

 

Nous avons également échangé autour de l'avenir d'Hololens. Microsoft a clairement confirmé son positionnement actuel : le casque se destine en premier lieu aux professionnels, et il ne faut pas s'attendre à des applications grand public avant, probablement, 5 ou 6 ans.
En revanche, Microsoft travaille avec des entreprises partenaires autour de la réalité virtuelle ; une initiative annoncée fin 2016 avec en ligne de mire des casques dès 300€.
Du côté des fonctionnalités, Microsoft travaille évidemment sur les limitations d'Hololens telles que l'autonomie ou le poids. le champ de vision limité semble moins prioritaire : Microsoft ne souhaite pas isoler l'utilisateur.

En ce qui nous concerne, les différents essais effectués sur le salon nous le confirment : Hololens est un produit très bien pensé dans l'ensemble, notamment sur le plan de l'ergonomie. Très confortable, il peut s'ajuster à une main et ne gêne pas les porteurs de lunettes. Des atouts qui rendent possible son utilisation sur de longues durées. Le non-enfermement nous semble être un atout considérable pour certains usages, notamment après de publics peu habitués à la VR : la réalité mixte déroute beaucoup moins.

 

Immersion

 

A côté du stand Microsoft, la société Immersion proposait plusieurs démonstrations faisant usage d'Hololens :

- Un démonstrateur pour Alstom, avec configuration de sièges de TGV, visualisation de câbles sous le plancher d'un wagon : un concept finalement assez simple mais qui donne immédiatement une bonne idée des usages industriels. C'est ce projet qui avait permis à Immersion de participer au programme "Hololens Agency Readiness" ;

- Une seconde démonstration (visible ci-dessus en vidéo) combinait Hololens, Leap Motion et retour haptique. Hololens permettait de visualiser un globe terrestre virtuel, que l'on pouvait ensuite faire tourner à la main (les doigts étant suivis grâce au Leap Motion), tandis qu'un système d'ultra-sons renvoyait un retour tactile à l'utilisateur ;




- La dernière présentation, réalisée dans le cadre d'un projet de recherche ANR intitulé AP2, utilisait Hololens pour augmenter et étendre une maquette architecturale physique, avec affichages de modèles 3D et données diverses : un système efficace et qui exploite parfaitement les capacités du casque.

Bilan de ces démonstrations auprès des clients ? Il dépend fortement du secteur d'activité, nous a indiqué Immersion. Certains considèrent que la réalité virtuelle reste plus adaptée à leurs besoins, tandis que d'autres pensent que la réalité mixte et Hololens ont un réel potentiel.

 

Immersion

Immersion

 

 

Microsoft n'était évidemment pas le seul à se positionner sur le secteur des lunettes de réalité augmentée. Epson présentait notamment deux nouveaux produits de ce type : les Moverio BT-300 et BT-350, lunettes fines et légères (compatibles avec des lunettes de vue, test à l'appui) qui pproposent un affichage 720p sur chaque oeil et une autonomie de 6 heures.


Dans les deux cas, le coeur du système est déporté dans un boîtier que l'on pourra par exemple fixer à la ceinture, avec processeur Atomx5 1,44GHz, 2Go de Ram et Android 5.1. de quoi alléger les lunettes : les BT-300 sont présentées comme "les lunettes connectées et transparentes les plus légères au monde".

Un peu plus lourdes, les BT-350 comportent un système permettant d'ajuster plus finement les branches : elles nous ont paru plus confortables, mais ce genre de détail sera évidemment lié au préférences de chacun.

Epson nous a précisé qu'un dock de chargement permet de charger 5 paires de lunettes en même temps, avec jusqu'à 4 docks par PC : une approche qui pourra séduire des musées, par exemple. Ces derniers pourront ainsi recharger et mettre à jour en bloc les lunettes.

Le public visé par ce matériel est évidemment large ; Epson mettant notamment en avant les usages pour le patrimoine, mais aussi pour les utilisateurs de drones.

Les Moverio BT-300 sont déjà disponibles ; les Moverio BT-350 sortiront fin avril.

 

Epson


Laval Virtual

Laval Virtual


Daqri

 

Daqri est un autre acteur du marché de la réalité mixte/augmentée, avec plusieurs produits dont le Daqri Smart Helmet, un casque qui permet des usages dans des lieux allant de l'usine au chantier. 


Intel Core m7, caméra et caméra thermique, capteur de profondeur Intel RealSense : le système dispose de nombreux atouts.

Laval Virtual
space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2017 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space