Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
ico_progiss
Progiss
Login
space
space

Accueil / Magazine / Articles / Dossiers / Compte-rendu : Laval Virtual 2017

space

Compte-rendu : Laval Virtual 2017

Publié le 30 mars 2017 par
space
Laval Virtual

Entreprises et industrie : quoi de neuf ?

Outre les startups, le salon est aussi l'occasion de découvrir ou redécouvrir des entreprises déjà bien établies.

MiddleVR, par exemple, présentait sur le salon ses derniers projets et notamment Improov 3.2, mise à jour mineure de sa solution de travail collaboratif en VR.
L'entreprise mettait aussi en avant un concept de collaboration HTC Vive/Hololens : deux utilisateurs de technologies différentes pouvant ainsi travailler ensemble, sur le même espace 3D. Plusieurs difficultés subsistaient (le Hololens avait tendance à se "perdre", et nous avons rencontré des problèmes liés à l'utilisation d'infrarouges par les deux casques). On pardonnera évidemment ces quelques soucis, puisqu'il s'agit encore à ce stade d'une démo technique. Le concept semble en tous cas prometteur, et il sera intéressant de suivre son évolution.

MiddleVR

 

MiddleVR

 

 

 

Entreprises

Laval Virtual


Entreprises

 

Dans un précédent compte-rendu de Laval Virtual, nous avions eu l'occasion d'évoquer 3DRudder, un contrôleur original puisqu'actionné par les pieds (appuis, rotations, inclinaisons).

Depuis sa présentation dans la zone start-up, le projet a bien avancé : le produit est finalisé et lancé, il est d'ailleurs possible de l'acheter sur le site officiel.
Par rapport au prototype que nous avions vu, le design a évolué, l'engin s'est affiné.

Sur le plan technique, 3DRudder se connecte en USB, et Windows le reconnait en tant que contrôleur de jeux. Un logiciel fourni permet de le paramétrer à loisirs en fonction du jeu/de l'application. Pour des usages avancés, un SDK C++/.Net est fourni, de même que des assets Unity/Unreal.

3DRudder

 

3DRudder

 

 

La société Diginext, membre du groupe CS, développe plusieurs outils logiciels pour des usages civils et militaires : systèmes clés en main, édition pour répondre à des besoin spécifiques, services associés aux logiciels.

Concrètement, Diginext propose des outils allant de la simulation aux systèmes d'informations (pour des villes, des organismes comme la RATP), en passant par l'entraînement.

Au coeur de plusieurs de ses produits, on retrouve Inscape, un outil comportant des fonctionnalités 3D qui le rapprochent de solutions comme Virtools ou Unity : un environnement 3D (avec support de la réalité virtuelle/augmentée), des outils de programmation visuelle. Inscape propose également des outils axés vers les systèmes d'information géographiques.

Inscape est donc décliné en plusieurs produits comme Inscape VTS pour l'entraînement, avec des usages dans les secteurs de l'aéronautique, des transports, de l'industrie au sens large. Inscape AR, de son côté, se focalise davantage sur la réalité augmentée, la communication, le support opérations.
Ces différentes versions ne proposent pas forcément de fonctionnalités uniques les unes par rapport aux autres : il s'agit finalement du même outil, avec un packaging spécifique pour tel ou tel secteur.

Outre une présentation globale de ses activités, Diginext nous a proposé une démonstration de Magellan, un projet de R&D qui s'appuie lui aussi sur Inscape. Il s'agit d'une plateforme de création visuelle de jeux et applications géolocalisées : l'exemple proposé sur le stand était celui d'un jeu d'enquête dans Paris, avec des lieux à découvrir en se déplaçant physiquement, objets à récolter, actions à déclencher, etc.
Encore en beta privée (il est possible de contacter Diginext pour y participer), Magellan nous a semblé relativement complet dans ses fonctionnalités. La RA/VR sont évidemment incluses, de même que la gestion des capteurs de plateformes mobiles : accéléromètre, NFC, etc. Son modèle économique n'est pas encore défini, mais il se destinera a priori aux créateurs, agences, au secteur du tourisme (on imagine évidemment l'intérêt de créer des applications géolocalisées pour ce domaine).
Magellan tourne sous Windows, peut se déployer sur Android et bientôt iOS.
Le lancement effectif pourrait avoir lieu d'ici 1 ou 2 ans.


3DRudder

 

 

 

Mocaplab

 

Le spécialiste de la motion capture Mocaplab était également présent. L'entreprise présentait une démo de motion capture avec visualisation en VR, avec comme objectif de mettre en avant ce type de système pour l'apprentissage.

La réalité virtuelle et la visualisation 3D offrent en effet des avantages intéressants lorsqu'il s'agit de s'entraîner à faire des gestes précis : utilisations d'avatar, semi transparence, possibilité de se positionner "à la place" de l'enseignant en vue à la première personne au lieu d'être face à lui, visualisation des trajectoires des membres... Mocaplab travaille sur ce type depuis plusieurs années, notamment sur la langue des signes : typiquement le genre d'usage sur lequel la précision est primordiale.

 

MocapLab Sign Language Avatar : Internal Test 4 : ASL IS from MocapLab on Vimeo.

 

La société allemande Vioso, de son côté, se spécialise dans les solutions d'alignement et fusion de contenus projetés.
L'intérêt est évidemment de pouvoir multiplier les projecteurs vidéo sur un même écran, quel que soit sa forme et sans effet de bordure visible. Les possibilités concrètes sont vastes : mise en place de domes (en démonstration sur leur stand), gestion d'écrans de très grande taille, d'écrans courbes ou panoramiques, et même de surfaces arbitraires.


La gamme Vioso se décline en plusieurs produits comme Vioso Player et Vioso Anyblend, selon le type de client et de fonctionnalités : salles de spectacles, musées, systèmes embarqués, etc.

Vioso

Laval Virtual
space
space

Les derniers commentaires (0)

Soyez le premier à déposer un commentaire.
space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2018 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space