Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
ico_progiss
Progiss
Login
space
space

Accueil / Magazine / Didacticiels / Photogrammétrie : débuter avec Agisoft PhotoScan

space

Photogrammétrie : débuter avec Agisoft PhotoScan

Publié le 15 février 2017 par
space
PhotoScan

Calcul de la texture

Dans le menu "Traitements", choisissez "construire une texture". Laissez les deux premiers paramètres par défaut (mappage générique, fusion mosaïque).
Dans "Taille/nombre de texture", vous pouvez ajuster la largeur/hauteur de la texture en pixels. Le "x1" peut être modifié pour créer un atlas de textures et non un unique fichier.

Enfin, les deux derniers paramètres permettent d'ajuster automatiquement la couleur (utile en cas de fortes variations de luminosité entre les clichés, mais coûteux en ressources : désactivez par défaut) et de remplir les trous : laissez activé, lancez le calcul.



A noter : nous n'aborderons pas ce point en détail pour ce tutoriel, mais il est possible de désaciver les images de mauvaise qualité (par exemple, les photos floues) à ce stade pour améliorer la texture qui sera calculée.




 

PhotoScan

PhotoScan

 

Export

Une fois la texture calculée, un bouton permet d'afficher le modèle texturé.

Un autre bouton la pyramide avec des flèches bleues) permet d'activer le mode de rotation de l'objet : les commandes de rotation de la vue (cliquer-glisser avec le bouton gauche) ne font plus tourner les axes, mais l'objet 3D.

Vous pouvez alors, si besoin, orienter correctement le modèle selon les axes x,y,z. Avec le menu "Vue" puis "Vues prédéfinies", vous pourrez afficher des vues classiques (face, profil etc) qui faciliteront le travail d'orientation du modèle.



Enfin, le menu "fichier" vous permettra :
- avec "enregistrer", de sauvegarder le fichier de travail
- avec "exporter le modèle 3D", d'enregistrer le mesh dans différents formats. Des options seront proposées (grisées si non supportées par le format) : incorporer ou non les caméras, la texture, UDIM, etc.


Ci-dessous : entourés, les boutons "Pivoter l'objet" et celui permettant d'afficher l'objet texturé.
Plus bas, un export en OBJ.

 

PhotoScan

PhotoScan

 

Problèmes courants :

En suivant ce tutoriel ou lors de vos essais, vous rencontrerez sans doute deux problèmes classiques.

Tout d'abord, la présence d'artefacts : points flottants, "blobs" et autres formes créées dans le vide.
Ces problèmes sont le plus souvent liés au fait que vous n'avez pas utilisé de masque, ou mal masqué le fond et les totalement zones floues de l'objet.

Autre problème classique : une surface peu définie, cabossée.
Ce problème survient par exemple si le sujet est mal éclairé
(trop de bruit numérique), que la surface comporte trop peu de détails (statue de marbre blanc sans défaut).
Si le défaut n'est présent que sur une partie de l'objet, il s'agit sans doute d'une zone mal éclairée : plus de clichés (quitte à changer l'exposition) ou un trépied (pour baisser la sensibilité) aideront.
Si l'objet lui-même pose problème (peu de texture), l'idéal sera de pouvoir rajouter des marqueurs, de la texture (par des projections de peinture, par exemple). Evidemment, cela nécessite de pouvoir intervenir sur le sujet.
Une autre option sera, bien entendu, de retraiter l'objet en aval, sous ZBrush ou Meshlab par exemple (ce dernier, gratuit, dispose d'outils de suppression du bruit)

Ci-dessous : exemple de surface mal reconstruite, sous le menton de la statue, qui était dans l'ombre.

Pour aller plus loin

Le site officiel propose des tutoriels et un forum qui pourront vous aider.

N'hésitez pas également à poser vos questions dans le sujet de forum associé à ce dossier.

 

PhotoScan

 

space
space

Les derniers commentaires (0)

Soyez le premier à déposer un commentaire.
space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2018 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space