Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
blogs
Blogs
ico_progiss
Progiss
ico_social
Social
Login
space
space

Accueil / Magazine / Interviews / Rencontre avec Julien Forest, Généraliste 3D Senior - Blizzard Entertainment

space

Rencontre avec Julien Forest, Généraliste 3D Senior - Blizzard Entertainment

Publié le 02 mars 2016 par shadows44
space
Julien Forest

Infographiste 3D issu de la première promotion de l'EESA (désormais renommée en Ecole Georges Méliès), Julien Forest a travaillé dans différents studios français et américains : BUF, Eight VFX, PDI/DreamWorks et depuis peu Blizzard Entertainement.

S'il est encore trop tôt pour évoquer ses projets en cours chez Blizzard, nous vous proposons toutefois de revenir en sa compagnie sur son parcours et son évolution au fil des ans.


julien forest demo reel 2015 from julien forest on Vimeo.

 

 

3DVF - Julien, pour commencer, peux-tu revenir sur ton parcours ?

Julien Forest : Parcours classique, j’ai fait une école d’Art pour commencer des études de communication visuelle. Puis j’ai fini mes études dans une école de 3D à l’EESA à Orly. Adorant dessiner, aimant les jeux vidéo et le cinéma, j’ai très vite su que je voulais faire un métier artistique.

- Qu'est-ce qui t'a poussé à t'intéresser à la 3D et à en faire ton métier ?

Attiré par les métiers du cinéma, je cherchais un métier alliant  mes atouts artistiques et mes passions. J’ai toujours été passionné par les jeux vidéo. Je fais  partie de cette première génération de joueurs de jeux vidéo.  Première Nintendo, puis Sega, et enfin l’arrivée de Playstation a révolutionné cette industrie. Une révélation pour moi.

A l’époque, c’était encore obscur, on ne connaissait pas les écoles  qui formaient aux métiers du numérique, on ne parlait pas des parcours de ceux qui étaient déjà dans le métier. J’ai décidé de faire une école de dessin, l’EDTA  Sornas, où les profs m’ont aidé à réaliser mes projets et me faire prendre conscience de l’importance des idées et de savoir les communiquer, qu’importe le support. Toute la problématique de l’art. Au fur et à mesure de mon cursus, mon projet prenait forme et le flou se dissipait. Je remercie encore tous mes professeurs d’art qui m’ont véritablement aidé à trouver  ma voie.

En 1999, j’ai vu dans le magazine Pixel un article sur l’ouverture d’une nouvelle école 3D en région parisienne. Avec un copain, nous nous sommes présentés au concours, un peu au hasard, sans préparation, puis réponse positive, et nous y voilà ! Je suis donc diplômé de l’EESA, maintenant dénommée Ecole Georges Méliès à Orly de 2000 a 2002, et suis fier de faire partie de la toute première promotion.

 

Blizzard Entertainment

 

- Après des débuts en France, tu es parti aux USA : pourquoi ce choix ?

A Paris, j’ai travaillé pour les sociétés qui me faisaient rêver a l’école : Buf Compagnie et Mac Guff Line. Deux boîtes pour qui je voulais travailler, c’était le top du top à l’époque. Ca m’a pris du temps, mais j’ai réussi à pouvoir y être embauché. De 2004 à 2007, ma collaboration sur des projets internationaux produit en France m’a donné envie d’en voir plus.

Ce goût de l’excellence ne me quittait plus. A partir de ce moment la, j’avais le choix entre Londres, la NZ/Australie ou la Californie. A l’époque le Canada n’avait pas autant de sociétés d’effets spéciaux qu’il n’en a maintenant.

J’ai choisi la Californie car les grosses sociétés qui me faisaient rêver enfant étaient là-bas : Disney, Sony, DreamWorks.
Celà fait maintenant 8 ans que je vis en Californie.

 

Playstation Motorstorm - Klaus Obermeyer from eightvfx on Vimeo.

 

- Tu as notamment travaillé chez Eight VFX : peux-tu revenir sur ton travail au sein de ce studio ?


EightVFX est la première société pour qui j’ai travaillé à Santa-Monica. Expérience exceptionnelle ! Avec eux, j’ai toujours collaboré sur des projets prestigieux. A peine arrivé, j’ai pu travailler pour une pub DreamWorks Animation (Hewlett-Packard avec Kung-Fu Panda), puis la pub pour le jeu vidéo Motorstorm de Sony [vidéo ci-dessus, NDLR]…

C’est la que je me suis rendu compte de l’ambition remarquable des Américains. Budget incroyable, clients à l’écoute des remarques, réalisateurs brillants et abordables… Bref une véritable ambiance de travail constructive. Si le temps ne suffit pas, on le prend. La qualité est la priorité. C’est une véritable équipe avec beaucoup de communication entre les artistes, une organisation de production minutieuse qui apporte un confort de travail, essentiel à notre métier où l’on ne compte pas nos heures.



Ci-dessus : spot pour HP avec Kung-Fu Panda, 2008

 

Zombieland
Zombieland
Bienvenue à Zombieland (2009)

 

- De même, quels ont été tes projets chez Logan.tv ?

Logan a été ma deuxième société mais la première avec un fonctionnement de studio intégré. Logan se charge de l’intégralité de la chaine de création et les réalisateurs sont les fondateurs. Des projets également ambitieux avec des créatifs aux talents extraordinaires : premier film avec « Zombieland » de Ruben Fleischer, je me suis éclaté.

J'ai aussi travaillé sur « Dante Inferno », un trailer de jeu vidéo pour le salon E3 en 2009.
Le projet avait une charte graphique à suivre, pour le reste tout était à faire, il fallait tout créer. Le réalisateur et son équipe étaient très ouverts aux idées. C’était un vrai challenge !

 

Vanquish - Debut Trailer from Sunny Chan on Vimeo.

space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2018 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space