Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
blogs
Blogs
ico_progiss
Progiss
ico_social
Social
Login
space
space

Accueil / Magazine / Interviews / Les Pingouins de Madagascar : retour sur l'animation du film

space

Les Pingouins de Madagascar : retour sur l'animation du film

Publié le 13 avril 2015 par shadows44
space
Les Pingouins de Madagascar

Les Pingouins de Madagascar, sorti en 2014, sera disponible le 17 avril en DVD et Blu-Ray. A cette occasion, nous vous invitons à replonger dans les aventures des quatre manchots au travers d'une interview de plusieurs artistes du film.

Nous avons pu poser quelques questions à Olivier Staphylas, Head of Character Animation, Jamaal Bradley, Supervising Animator, et Nicolas Chauvelot, Lead Character Animator.

 

 

Olivier Staphylas, Head of Character Animation

3DVF : Bonjour Olivier, et merci d'avoir à nouveau accepté de répondre à nouveau à nos questions !

En 2012, tu nous avais parlé de ton travail en tant que SupervisingAnimator sur Le Chat Potté (Puss in Boots). Quel a été ton parcours depuis ?

 
Après Puss In Boots j'ai été promu Head Of Character Animation et j'ai été assigné au film Penguins of Madagascar sur lequel j'ai commencé à travailler en Août 2011.



Comment s'est passé ton recrutement en tant que Head of Character Animation chez DreamWorks Animation India?

Nous avons un studio en Inde depuis 5 ans qui travaillait sur des projets télé et des séquences de certains longs-métrages d'animation comme Puss In Boots et Madagascar 3. J'avais eu la chance de travailler avec eux sur Puss in Boots.
Le studio m'a demandé si j'accepterais de déménager en Inde pour la production de Penguins of Madagascar dans le but de continuer à développer le studio et délivrer le premier long métrage entièrement réalisé en Inde. J'ai trouvé le challenge très intéressant et séduisant et j'ai donc accepté. Je suis donc resté en Inde de Juillet 2012 à Septembre 2104.

 

Les Pingouins de Madagascar
Crédit : 20th Century Fox / DreamWorks Animation.

Quelle était la taille de ton équipe sur Les Pingouins de Madagascar ?
 
Nous étions 22: 1 supervising animator (Jamaal Bradley), 20 animateurs et moi.

Quels étaient tes liens avec l'équipe américaine du film ? Comment le travail était-il réparti ?

La majorité du travail a été effectué en Inde par le studio Indien.

Tout le développement des personnages, les tests d'anim, etc... ont été faits par mon équipe en Inde.
Nous avons également fait 75 % de l'animation du film.

Une majorité du Lighting et des FX a aussi été faite à notre studio en Inde.

Le reste de l'équipe était à PDI ainsi que nos équipes de Rigging, Rough Layout, Editorial, Art et les réalisateurs.

L'équipe d'animation américaine a été ajoutée lorsque notre date de sortie a été modifiée et avancée de Mars 2015 à Nov 2014.

 

Les Pingouins de Madagascar
Crédit : 20th Century Fox / DreamWorks Animation.

Concrètement, à quoi ressemblait une journée ou semaine type en tant que Head of Character Animation ?

Les matins commencent très tôt. Je démarre ma journée en lisant mes emails chez moi. Sur Penguins, puisque notre film était "cross site" je recevais entre 50 et 100 emails par nuit. Mon premier meeting commençait à 7h du matin avec nos 2 réalisateurs à PDI en VTC pour entendre leurs notes sur le travail que je leur ai envoyé la veille.
C'est aussi l'occasion de discuter les séquences qui sortent de Layout et qui vont démarrer en Animation.

Après ce meeting, j'ai généralement des coups de fil avec d'autres superviseurs ou chefs de département pour échanger des updates ou résoudre les problèmes que nous avons rencontrés, les uns ou les autres.

Vers 10h du matin, je commence mes "rounds". Je passe au bureau de chaque animateur qui souhaite me montrer son travail et recevoir mon feedback.
Selon les jours, cela peut aller de 5 à 12 animateurs.

Je passe ensuite du temps avec mon Production Supervisor pour discuter de notre avancement et nous organiser pour les séquences à venir et la répartition du travail entre tout le monde.

Pause repas.

Après le repas, j'ai un meeting à 13h avec les autres department heads et les producteurs. On discute l'état de chaque séquence. Ce meeting permet de parler du progrès effectué et de discuter des problèmes ou difficultés que rencontre chaque département.

A 14h, je fais généralement du casting avec mon Production Supervisor. Parfois, ce temps est utilisé pour rencontrer le Head of Crowds (en charge des foules de personnages). On discute de la progression des séquences en cours et je donne mes notes sur le travail en cours.

A 15h je commence mes rounds de l'après midi. En général je vois entre 10 et 20 animateurs en "afternoon rounds" et ces rounds peuvent durer jusqu'à 17h30 ou 18h. Il est très fréquent que je revoie des animateurs qui m'ont montré leur travail le matin et veulent s'assurer que c'est sur la bonne voie.

Vers 18h je fais un récap avec mon production supervisor des plans prêts à montrer aux réalisateurs et du niveau d'avancement de chacun. Nous préparons ensemble la liste finale des plans et je prépare les éventuels "caveats" (quelques phrases d'explications et de clarification pour expliquer le statut des plans). Une fois prêt, nous transférons notre travail sur le réseau à PDI pour que les reals puissent le regarder et nous donner leur feed-back quand ils commencent leur journée.

Voilà c'est à peu près ma journée type, mais c'est sans compter tous les emails à lire et à répondre, ce que je fais principalement à petites doses au travers de la journée et le soir depuis mon iPhone.

 

Les Pingouins de Madagascar
Crédit : 20th Century Fox / DreamWorks Animation.

DreamWorks Animation a récemment mis en place Premo, nouvel outil d'animation utilisé sur la production de Dragons 2. Quel impact a eu cet outil sur le travail de ton équipe pour Les Pingouins de Madagascar ?

Premo est un outil excellent. C'est largement le meilleur logiciel d'animation que j'ai utilisé dans ma carrière.
C'est tellement intuitif que tout est fait pour s'amuser en animant et oublier l'outil. Il n'y a pas de playblast nécessaire car tout est en temps réel et ça contribue énormément au plaisir de l'animateur.

Une telle facilité de travail permet également d'oser faire des choix plus audacieux et de prendre des risques car ce n'est pas fastidieux à changer par la suite. Cela nous a permis d'essayer, pour certains plans, plusieurs actings ou mouvements différents car il nous fallait très peu de temps pour les tester. C'est vraiment un outil qui s'efface au profit de la création artistique.

Les quotas d'animation ont sans douté évolué ?

Sur Penguins of Madagascar, nous faisions entre 5 et 6 feet/week par animateur.

 

Les Pingouins de Madagascar
Crédit : 20th Century Fox / DreamWorks Animation.

 

Les quatre manchots sont déjà connus du public, notamment via la série Les Pingouins de Madagascar(même si le scénario du film n'est pas dans la continuité de celle-ci).
Avez-vous cherché à garder le caractère de ces personnages, avec leur façon de se déplacer, leurs mimiques ? Comment avez-vous procédé ?

Les Penguins sont très connus dans le monde entier en effet, mais en faisant nos recherches, nous nous sommes rendus compte qu'à travers les 3 premiers long-métrages Madagascar ils cumulaient seulement 8 minutes de temps à l'écran. Notre mission était de leur donner 80 min de screentime et celà voulait dire développer leur gamme d'acting, d'expressions faciales pour couvrir tout ce qu'ils devaient faire dans notre film.
Nous avons fait plusieurs tests d'anim et les avons montrés aux réalisateurs ainsi qu'à Tom Mc Grath (voix de skipper et créateur du personnage) et nous avons intégré leurs retours dans notre travail.

Pendant toutes ces recherches de performances, nous faisions aussi des changements de design subtils pour aider à différencier les 4 manchots, en caricaturant plus leurs body shapes et silhouettes afin de les reconnaître plus facilement pendant des montages rapides ou des séquences d'action.

Avez-vous réutilisé certains assets ou rigs issus des projets précédents de la licence Madagascar ?


Non, tout a été recréé entièrement car nous étions le premier film de la série Madagascar à être fait sur Premo et cela impliquait de refaire tous les rigs pour les adapter à Premo.
Les modellings étaient différents également à cause des changements de design que j'ai mentionnés plus tôt donc cela impliquait aussi de refaire les rigs.
Nous en avons profité pour mettre une attention particulière aux shapers pour la silhouette des persos afin de préserver le côté très graphique des personnages à travers le film.

 

space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2018 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space