Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
blogs
Blogs
ico_progiss
Progiss
ico_social
Social
Login
space
space

Accueil / Magazine / Articles / Dossiers / Retour sur le FMX 2014

space

Retour sur le FMX 2014

Publié le 05 mai 2014 par
space
FMX

-Early look at "Dawn of the planet of the Apes"

Evènement marquant de cette édition 2014, la venue d'Andy Serkis, figure incontournable de la performance capture. Comme l'a montré récemment un débat sur le forum 3DVF, il ne laisse pas indifférent.

Qu'on apprécie ou non son avènement au statut de star, Sarkis est désormais reconnu dans le secteur, y compris auprès du grand public.

A invité exceptionnel, mesures exceptionnelles. Les organisateurs n'ont pas plaisanté avec la sécurité : pour accéder à cette conférence, les visiteurs devaient obligatoirement se délester à l'entrée de leurs téléphones, appareils photo et caméras.
Suspicieuse, la sécurité a fait passer tous les spectateurs sous un portique de sécurité. Enfin, il a fallu patienter près de ¾ d'heure dans la salle, sans avoir la possibilité d'en sortir.

Le décor était planté : la Twentieth Century Fox n'a voulu prendre aucun risque de fuite d'images concernant le film La Planète des Singes : L'Affrontement.

C'est donc dans un Konig Karl Hall comble qu'Andy Serkis a pu faire son entrée tel une rock star.  Avant de rentrer dans le travail technique, il a tenu à saluer tout le talent des techniciens et artistes sans qui le film n'aurait pu aboutir. Il est ensuite revenu sur le processus de performance capture, qui a selon lui révolutionné le cinéma.
Matt Reeves, le réalisateur, a insisté sur l'utilisation de cette technologie. Il s'agissait la d'un processus "sœur" de la prise de vues réelles, comme s'il était dans un casting de singes intelligents.
Evidemment, les animateurs restent essentiels au processus : ils devaient nettoyer les courbes d'animation, puis rajouter des mouvements impossibles à réaliser par des humains.

Le résultat était tout simplement époustouflant, les séquences présentées nous ont permis de nous rendre compte du travail de ces acteurs de l'ombre. D'ailleurs l'un d'entre eux a servi de référence pour le sport PETA 98% human. Avec beaucoup d'humour, Andy Serkis a pris la voix du singe qu'il interprète dans le film, histoire de bien nous préparer à ce second volet. A suivre dans les salles à partir du 30 juillet 2014.


Andy Serkis
Crédit photo : FMX






 

 

 

- 300 Ways to visualize an Empire rom Previs to final

Cette conférence présentait la suite de 300 avec la gestion de la previs et les effets finaux. Les compagnies Third Floor et Scanline VFX nous ont montré leur étroite collaboration pour faciliter le travail du réalisateur en faisant toutes les scènes d'effets en previs avant le tournage.

Shotgun a joué les chefs d'orchestre permettant la connexion des informations entre les deux studios, qui travaillaient donc sur le même gestionnaire de production.
Third Floor a présenté des outils de simulation d'océan, destinés à Scanline VFX et permettant de placer les bateaux tout en gardant les contrôles sur les mouvement de la houle.

 

FMX 2014
Crédit photo : FMX

 

ETUDIANTS

Le FMX est également un moment de rencontre entre étudiants et recruteurs. Des centaines de jeunes talents se sont retrouvés dans le recruiting Hub : Eyth-Saal, afin de présenter leur travaux à de grands studios d'animations comme Double Negative, The Mill, Framestore, Scanline FX, MacGuff, Disney, Method Animation, MPC...

Ces derniers avaient au préalable tenu chacun une conférence, une "recruiting presentation", afin de présenter leurs locaux mais aussi les différents postes à pouvoir.
Les écoles avaient quant à elles un espace qui leur était dédié à l'entrée du salon. Le but étant de promouvoir leurs compétences et d'attirer de nouveaux partenaires. La plupart était des formations allemandes, mais nous y avons également retrouvé une touche française avec Les Gobelins.

 

FMX 2014
Crédit photo : FMX

 

STANDS

Chaos Group a présenté Construct, un teaser illustrant les dernières avancées en matière de rendu, software, hardware ainsi que de nouvelles méthodologies de production. Le teaser, d'une qualité photographique et entièrement en 3D a été rendu sur seulement trois workstations dans le home studio de Kevin Margo, réalisateur du projet.

Nous vous invitons à lire ou relire notre compte-rendu du GPU Rendering Roadshow pour plus de détails sur ce projet, et en particulier les innovations mises en place (lien entre V-Ray RT et MotionBuilder pour un aperçu réaliste du résultat, dès la phase de performance capture).



 

FMX 2014
Crédit photo : FMX

 

Avec l'annonce de la mort de Softimage, Maxon (Cinema 4D) et Side Effects Software (Houdini) comptent bien surfer sur la vague du mécontentement des utilisateurs abandonnés, et étaient donc présents pour conquérir de nouveaux utilisateurs.

Même s'ils sont moins nombreux que les utilisateurs de 3ds Max et Maya, les adepts de Softimage composés de nombreux vétérans de la 3D, passionnés et très actifs dans le développement des dernières innovations. L'annonce d'Autodesk est pour certains d'entre eux vécue comme une trahison, et ils comptent bien faire jouer la concurrence.

Profitant du climat ambiant, les autres éditeurs ont donc mis en avant les forces de leurs produits : Cinema 4D et son interface ergonomique adaptée aux infographistes non techniques, Houdini qui peut venir remplacer Softimage|ICE et qui a l'avantage d'être bien plus abouti que le Bifrost de Maya 2014.

Ces produits sauront-ils convaincre ? Le temps le dira. Cinema 4D ne propose pas d'éditeur de matériaux nodal, ce qui peut rebuter les utilisateurs potentiels.

On notera que Side Effects et Maxon ont profité du salon pour annoncer une version de Houdini Engine sur Cinema4D.


A l'opposé, certains utilisateurs de Softimage envisagent de passer sous Maya, mais ont des réticences : pour eux, Softimage disposait de bases de meilleure qualité. Les évolutions futures de Maya pourraient bien répondre de façon plus adaptée aux TD, et Bifrost est un outil prometteur, mais ces développement prendront du temps...

Il sera donc intéressant de voir dans les prochains mois, voire les prochaines années, vers quels logiciels se tournent les infographistes et studios qui utilisaient Softimage jusqu'ici.

 

Stands
Crédit photo : FMX

 

Bot Dolly a de son côté  présenté son système de prises de vue robotisé Iris Anatomy. Ce dernier a été spécialement conçu pour le tournage de Gravity. La camera utilisée était de type standard mais la "révolution" fut tout le mécanisme télescopique mis en place pour la déplacer.

IRIS est un système qui permet de bouger les lights, acteurs, pièces en parfaite synchronisation, puis de les regarder en temps réel pour qu'ils matchent avec les éléments 3D. Les vidéos de démonstration visibles sur le stand étaient des plus bluffantes.

 

IRIS
space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2018 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space