Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
blogs
Blogs
ico_progiss
Progiss
ico_social
Social
Login
space
space

Accueil / Magazine / Articles / Dossiers / Compte-Rendu : Festival d'Annecy 2013

space

Compte-Rendu : Festival d'Annecy 2013

Publié le 01 juillet 2013 par
space

Annecy 2013

Get A Horse (Disney)

Quel retour en arrière ! Quel retour fantastique de Disney ! C'est l'exclu mondiale de ce festival ! A notre entrée dans la salle des Haras, les membres du festival nous ont donné des lunettes 3d… Etrange pour un film en 2d de 1928… Certaines personnes s'interrogeaient même sur leur intérêt, il régnait donc un peu d'incompréhension et de mystère.
Walt Disney nous a invités à découvrir ou re découvrir les premiers courts métrages de Mickey. Puis Lauren MacMullan et Dorothy McKim sont monté sur scène pour nous présenter l'un d'entre eux, Get a Horse, accompagné du légendaire Eric Goldberg. Nous  avons pu voir des dessins de Mickey de 1928 ! De veritables images d'archives que Lauren MacMullan maniait avec précaution et des gants.
Puis débutait la projection, de ce court qui venait d'être terminé une semaine avant le festival d'Annecy ! Et la surprise fut de taille… Get a Horse débute en noir et blanc en format carré, dans le plus pur style de Steamboat Willy, l'un des premiers films de Walt Disney. Soudain, Mickey est propulsé en dehors de l'écran et se transforme en Mickey numérique. Le personnage en images de synthèse va dès lors lutter pour regagner ce qui n'était, en réalité, qu'un pastiche de ses vieux films. Get a Horse est en fait un test commandité par John Lasseter, destiné à lancer une nouvelle vague de cartoons de Mickey pour la télévision conçus en images de synthèse.

Get a Horse

 

Moi, Moche et Méchant 2
Crédit: Universal Pictures and Illumination Entertainment



 

Moi, Moche et Méchant 2

S'il fallait retenir un événement en particulier cette semaine, ce serait sans nul doute la projection de Moi Moche et Méchant 2. Peut être nous sommes un peu chauvins, mais ce second volet des aventures de Gru et ses minions est un veritable coup de cœur ! A voir dès à présent au cinéma.

Mais revenons à cette projection tant attendue, dont les places ont très vite été réservées.  Pierre Coffin et Chris Renaud sont tout d'abord monté sur scène pour nous dévoiler les nouvelles péripéties de nos héros. Ce chère Gru vit paisiblement avec ses trois filles. Mais un jour une étrange Lucy vient le chercher pour lui proposer une mission afin de sauver à nouveau le monde !

Sur le plan visuel, rien à redire : maîtrise technique et vision artistique sont au rendez-vous, l'animation comme les effets ont été soignés.

Si l'on pourra regretter le rôle finalement assez classique du personnage de Lucy, il n'en reste pas moins que le film enchaîne gag sur gag, avec une efficacité déconcertante. Les minions sont nettement mis en avant, et pour cause : un nouveau film se focalisant uniquement sur eux est en préparation !

Notre enthousiasme pour le film a manifestement été partagé : le public d'Annecy a offert à l'équipe et au film une standing ovation de plusieurs minutes. Le public s'est même mis à chanter sur les morceaux de la scène finale.

 

Moi, Moche et Méchant 2
Crédit: Universal Pictures and Illumination Entertainment

Moi, Moche et Méchant 2
Crédit: Universal Pictures and Illumination Entertainment

 

Oggy Et les Cafards, le film

 

Oggy et les cafards, le film

A se chamailler et se chercher dans la série, on finit par se retrouver dans un long métrage ! Oggy part à la poursuite de ses meilleurs amis les cafards dans cette production réalisée par Olivier Jean Marie. Et c'est malheureusement la déception de ce festival ! Ce long métrage se décompose en différentes petites histoires. Nous avions le sentiment de voir des épisodes de la série collé les uns aux autres. Les gags sont déjà connus et reconnus, difficile de rire à nouveau. Mais la dernière séquence nous permet de finir sur une bonne note. Ce n'est pas la meilleure projection de la semaine mais cela n'enlève en rien le travail fourni par l'équipe Xilam, qui on le sent bien, a pris énormément de plaisir à le faire.


 

Oggy Et les Cafards, le film

 

Khumba

 


 

Khumba

Agréable surprise au coeur de la dense sélection 2013 du festival, Khumba nous vient tout droit d'Afrique du Sud. Le budget est relativement serré pour un film d'animation 3D, moins de 10 millions de dollars. A ce prix la, c'est un très bon film !

L'histoire nous plonge dans la savane où un jeune zèbre naît avec quelques rayures manquantes. Se sentant différent il part à l'aventure pour essayer de sauver les siens. Le scenario est assez simple et destiné à un jeune public mais nous sommes transportés tout le long de cette aventure. Techniquement, le film est très agréable à regarder, même si parfois l'animation s'emmêle un peu.

 

Khumba

 

Epic
Image Twentieth Century Fox Film Corporation

 

Making-of : Epic (studios Blue Sky)

Les studios Blue Sky nous ont proposé un making-of de leur dernier film. Nous avons plongé dans une expérience cinématographique innovante où la dimension dramatique de l'histoire est préservée alors que l'action se déroule dans un univers miniature. Il serait un peu simple de résumer ce film à une trilogie française, mais nous sommes en plein dans le monde d'Arthur et les minimoys !

Le réalisateur Chris Wedge est venu en compagnie d'une partie de son équipe pour nous montrer la façon dont ils ont travaillé le design, les cameras, les effets spéciaux et la musique afin que le public soit transporter dans un univers situé à l'intérieur du sien mais qui pourtant lui est étranger. Un défi très complexe que Chris Wedge a mis 15 ans à développer. Il y a eu énormément de recherche, sur les différents tons de couleurs à donner, et faire ressortir un coté réaliste dans le rendu. Beaucoup de tests miniatures on été réalisés, les animateurs n'ont pas hésité à se filmer en train de mimer les actions du film. En guise de bonus nous avons eu droit à une séquence où les animateurs se mettent en scène.

Une séance sympathique mais peut-être un peu trop légère : plus de détails techniques auraient pu donner plus de consistance à la présentation, dont le contenu se rapprochait de ce que l'on peut trouver sur les bonus d'un DVD.



 

EpicImage Twentieth Century Fox Film Corporation

Epic
Image Twentieth Century Fox Film Corporation

space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2018 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space