Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
blogs
Blogs
ico_progiss
Progiss
ico_social
Social
Login
space
space

Accueil / Magazine / Articles / Dossiers / Compte-Rendu : FMX 2013

space

Compte-Rendu : FMX 2013

Publié le 31 mai 2013 par shadows44
space
FMX 2013

Du 23 au 27 avril 2013 s'est déroulé le FMX, conférence la plus influente de l'Europe sur le divertissement numérique qui a été conclue avec un sold-out, le dernier jour, pour la projection du film Iron Man 3 en avant-première - une fois de plus, le FMX 2013 fournit une synthèse positive et réussie. Plus de 3200 participants ont afflué vers la Haus der Wirtschaft, le Gewerkschaftshaus et le Gloria cinéma sur les quatre jours de la conférence de cette année.

Sous le slogan " lean, smart and agile, " le FMX a de nouveau été en mesure d'attirer un public international de professionnels, de créateurs et des talents innovants provenant de 46 pays à Stuttgart. Près des deux tiers de tous les participants à la conférence étaient des professionnels - un nouveau sommet sans toutefois rassembler autant de participants que les années précédentes. " Morosité " n'est pas le mot, non... Cela serait plutôt " Attente ".

Attente des jours meilleurs, attente d'un avenir que certains redoutent, mais que d'autres espèrent.

 

 

Cette année, le FMX n'était pas forcément à la fête. Sur fond de crise mondiale, de faillites retentissantes - nous avons tous entendu parler de feu Rythmes & Hues - le cru 2013 n'aura pas déplacé les foules. Non, malgré la superbe Audi (partenaire) R8 aux couleurs du salon et gardée nuit et jour comme une œuvre d'art, cette édition du FMX n'aura pas forcement laissé un goût d'optimisme.


Audi
Photo Claudio Gallego pour 3DVF

 

FMX 2013
Photo Reiner Pfisterer - FMX

FMX 2013
Photo Reiner Pfisterer - FMX

 

Niels Rinke, directeur général du FMX depuis 2012, qui connaît l'industrie de sa propre expérience de travail, commente sur le salon de cette année : " Grâce à son orientation interdisciplinaire, le FMX 2013 constitue une plateforme idéale pour réunir l'industrie, l'éducation et la recherche avec en plus le Festival international du film d'animation de Stuttgart et le production Day of Animation. Le FMX représente les changements en cours dans l'industrie des médias comme aucun autre événement ".

Le programme de cette année mettait en lumière les keynotes très attendues par l'auteure allemande à succès Cornelia Funke et le directeur de Disney Pixar, Saschka Unseld, plusieurs discussions par des experts de renom sur le changement structurel de l'industrie de l'animation et des effets visuels ainsi que sur les jeux et la série transmédia avec un accent sur les Indie Games et la construction du monde actuel des transmédias.

Discussions d'autant plus intéressantes et importantes au vu des derniers événements et du tournant que prend le milieu du VFX. Le marché animé (ITFS) a atteint un nouveau pic dans le nombre de visiteurs cette année grâce à son mélange excitant de stands d'entreprises traditionnelles, de projet de recherche novateurs et d'installations multimédia interactives. Le Hub de recrutement et le Campus scolaire ont offert diverses possibilités de networking à des spécialistes, talents créatifs, professionnels et étudiants. Les ateliers et masterclasses (comme la journée entière d'animation avec Ed Hooks, et acting avec Dörthe Eickeilberg  entre autres) furent rapidement complets. En outre, le sommet pour PDG à travers le Transmedia Labs a vu le jour pour la première fois : les décideurs ont échangé et discuté d'avenir et de nouvelles idées dans un cadre intime sans public. Tout ceci a été possible grâce au partenariat de l'AMCRS et Autodesk, partenaires principaux du FMX cette année.

 

FMX 2013
Photo Claudio Gallego pour 3DVF

 

FMX 2013
Photo Reiner Pfisterer - FMX

 

Une conférence sans image a aussi fait salle comble, son titre ? "Panel Discussion on the Future of the VFX Industry" avec Eric Roth (VES), Pierre Buffin (BUF Compagnie), Mark Driscoll (LOOK Effects), Christian Vogt (PIXOMONDO),Jean-Noël Portugal (jnko).


À la question " êtes-vous optimiste pour l'avenir ", tous ont répondu : " oui "... Et à la question suivante : " si vous aviez 2 millions de dollars à investir demain, le feriez-vous dans le monde des VFX ? "... disons que les hésitations ont été un peu plus longues et les réponses pas toujours positives.

 

FMX 2013
Photo Reiner Pfisterer - FMX

 

Au chapitre des nouveautés techniques, pas grand-chose à se mettre sous la dent... Next Limit nous promet RealFlow2013 pour fin mai, et il faut avouer que le mode nodal va apporter un grand plus. Ils jouent gros face à Naiad, racheté il y a peu de temps par Autodesk et prévu pour être intégré - selon les bruits qui courent - à Maya. Concernant le moteur de rendu non biaisé Maxwell Render, aucune démo, mais une liste de ce qui devrait entrer dans la version 3 : Deep Compositing, support d'Alembic, le support d'OpenEXR 2.0, des Subdivs Pixar et des textures procédurales (enfin !). Le calcul sur GPU ne sera pas encore de la fête, mais le Multilight oui, donc jouer avec les lumières sera bien plus rapide, c'est déjà ça. La session n'a tout de même pas été vaine, car Mate Steinforth (Sehsucht) nous a présenté le making-of de son clip pour MTV, entièrement rendu sous Maxwell.

La sympathique équipe française de Golaem a pris du galon, son outil de gestion de foule pour Maya (Goleam Crowd) a en effet été utilisé sur de belles prods : " Asterix au service de Sa Majesté ", " Once upon a time ", les pubs " Nissan Juke ", " Budweiser "... Du logiciel robuste et fiable.
Thinkinetic, partenaire du salon, propose la version 2.5 de son plug-in de destruction massive (3ds Max et Maya) : Pullitdown avec son lot d'améliorations détaillées sur leur site Internet. À noter qu'avec le code " FMXDE " vous devriez avoir une réduction non négligeable de 20% sur le produit. Laubwerk faisait partie des " happy few " à avoir un stand sur place, et proposait un superbe outil de gestion de plantes et arbres 3D, compatible 3dsmax et 3dsDesign : Laubwerk Player.

 

FMX 2013
Photo Reiner Pfisterer - FMX

 

FMX 2013
Photo Claudio Gallego pour 3DVF

 

Au rayon motion capture, nous retiendrons FaceShift qui présente l'avantage de fonctionner sans marqueurs. La démo sur place utilisait à nouveau une Kinnect, et le résultat est bluffant.
Volumerics faisait la démonstration de leur outil de peinture / sculpture en voxels, donc sans besoin de coordonnées UV et qui permet de créer en même temps la couleur et la forme des objets. Ceux qui ont joué avec le Cave modeling de l'éditeur de Crysis retrouveront le principe ici. Pour les autres, le mieux est d'aller voir leurs démos sur le site.
Petit clin d'œil aux très sympathiques créateurs de M4D qui ont adapté MentalRay et surtout iRay pour Cinema4D... La performance est d'autant plus louable qu'elle n'a pas été commanditée par Maxon (éditeur de Cinema4D), il s'agit là d'un projet "de garage" à l'ancienne qui aboutit sur un partenariat avec l'éditeur : chapeau bas les amis !



Du côté du hardware, PNY et Nvidia nous en ont mis à nouveau plein les mirettes avec leur station de travail dual Xeon 8 cores (32 threads au total, miam !), et ses 4 Tesla en renfort... Ils présentaient aussi une toute petite "boite" de calcul, le Render Cube, très silencieux et montrant tout de même un honorable 8.10 à Cinebench (entre un AMD opteron 2435 et un Intel 980x tout de même)... Le tout dans une boite d'une vingtaine de cm de côté. De plus, leur stand était équipé d'une machine à glaces italiennes, alors forcément ;-)...

 

FMX 2013
Photo Claudio Gallego pour 3DVF

FMX 2013
Photo Claudio Gallego pour 3DVF

 

Restons dans le domaine de la puissance de calcul juste le temps de déplorer que personne n'ait d'information concrète à propos des Intel Xeon Phi. Cette carte qui promet une mini-renderfarm au sein même de votre PC (48 ou 60 cores x86 sur port PCIe) est l'Arlésienne du moment : personne ne sait ; les fabricants de hardware n'en parlent pas, les éditeurs de logiciels de rendu se gardent bien de pronostiquer un portage même à terme... Bref, Intel nous fait miroiter un bijou accessible, mais introuvable. Wait and see.

MakerBot présentait son Replicator 2, une imprimante 3D orientée PME et amateur passionné.

La qualité des impressions obtenues (précision 0.4mm) permet réellement de faire plus que juste s'amuser avec. La machine reste transportable (11.5 kg) mais reste néanmoins assez lente, comme toutes les imprimantes à dépôt de résine.

La grande tendance du salon restera tout de même les différentes solutions de tracking caméra en temps réels. Que ce soit à partir d'une Kinect de Microsoft (Kobold) ou du système embarqué et très efficace de Solid Anim (Solid Track), jusqu'à la solution haut de gamme de Technodolly, le tracking caméra a le vent en
poupe... jusqu'à la prochaine mode.

 

 

FMX 2013
Photo Claudio Gallego pour 3DVF

 

FMX 2013
Photo Claudio Gallego pour 3DVF
space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2018 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space