Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
blogs
Blogs
ico_progiss
Progiss
ico_social
Social
Login Membre :
blogs
Login
?
Join
space
space

Accueil / Magazine / Articles / Dossiers / Portrait : techniques d'éclairage classiques

space

Portrait : techniques d'éclairage classiques

Publié le 02 mars 2010 par shadows44
space
Portrait - titre

 

La réalisation d'un personnage ou d'un buste est un exercice d'autant plus difficile que la modélisation et les textures sont loin d'être les seuls paramètres donnant vie au personnage. L'éclairage est primordial, et pourra selon le cas gommer ou accentuer certains traits, mais aussi, bien entendu, participer à l'atmosphère de la scène en donnant un ton posé ou dramatique.

 

3DVF vous propose donc de (re)découvrir quelques-uns des grands classiques de l'éclairage studio pour la photo de portrait, facilement utilisables pour le rendu 3D.

 

Nous nous intéresserons en particulier aux éclairages avec une seule source dominante.


Il ne s'agit pas forcément ici d'être exhaustif, mais plutôt d'aborder les techniques les plus courantes et de visualiser l'impact qu'elles auront sur l'aspect d'un visage.

 

Conventions utilisées & fill light

 

Les diagrammes d'éclairage accompagnant les images représentent la scène vue de dessus. Le spot jaune indique la source principale, la rouge la position d'une source secondaire ou Fill Light.

 

En effet, une source lumineuse unique peut être suffisante, l'ajout de sources secondaires est parfois utile pour atténuer les ombres, et éviter que la partie du visage non éclairée par la source principale ne soit totalement dans l'obscurité.

 

En photographie, une source secondaire ou fill light pourra être un réflecteur ou un flash réglé à une faible puissance ; l'avantage de la 3d est ici que le logiciel utilé permettra parfois de désaciver les ombres portées pour une source secondaire, ce qui rendra l'éclairage plus facile et cohérent (pas d'effets d'ombres doubles).

 

Notez bien, encore une fois, que la fill light n'est pas une nécessité, son ajout et son intensité dépendra de la lumière d'ambaince et de l'atmosphère que vous souhaitez produire. 

 

Placement de la source principale


Eclairage large (broad lightning)


Le visage est vu de 3/4, et la source principale se situe du côté du visage qui fait face à la caméra, et en hauteur par rapport au modèle. Assez populaire, cet élcairage convient tout à fait aux visages ovales et angulaires, mais est à éviter avec les visages ronds.

Broad LightningBroad Lightning

 


Eclairage court (short lightning)


Le principe de l'éclairage large est ici renversé, puisque la source lumineuse est placée du côté qui ne fait pas directement face à la caméra, là encore en hauteur par rapport au modèle. Ce type d'éclairage a tendance à allonger le visage et est adapté aux visages ronds.


Attention cependant à l'ombre disgracieuse que peut parfois produire le nez avec cet éclairage.

 

Short Lightning Short Lightning



Eclairage frontal (frontal lightning)


L'éclairage frontal est l'effet le plus basique, et aussi un des moins utilisés en studio. La source principale est placée face au sujet, en prenant garde à éviter les ombres disgracieuses. Les reliefs ne sont pas mis en valeur, et sont même gommés, on peut donc s'en servir dans le cas où l'on souhaite cacher certains traits : rides, pores.

 

Front LightningFront Lightning




Eclairage papillon (butterfly lightning)


Cet éclairage est aussi connu sous le nom de glamour ou Paramount, en référence aux studios Paramount.


On le retrouve par exemple employé de façon systématique pour les plans rapprochés des films de Marlène Dietrich, ou encore dans les photos de George Hurrel, photographe d'Hollywood qui immportalisa de nombreuses stars de cinéma dans les années 30-40, avec un style glamour.


La source lumineuse principale est placée dans l'axe vers lequel le visage du modèle est tourné, et au-dessus de lui. Une ombre se forme alors sous le nez du modèle, avec une forme qui a donné son nom à ce type d'éclairage.


L'éclairage papillon met en valeur les pommettes, et fonctionne particulièrement bien sur les visages symétriques et fins. Le visage semble élargi, mieux vaut donc éviter cette technique pour des visages ronds.


On préconise en général d'éviter de placer la source lumineuse trop à la verticale du sujet, pour que l'ombre du nez ne rejoigne pas la bouche du modèle.


Une lumière de remplissage (fill light) placée à une hauteur inférieure à celle des yeux peut être utile, de façon à ne pas avoir une ombre trop présente au niveau des paupières.

Butterfly LightningButterfly Lightning


Eclairage Rembrandt (Rembrandt lightning)


Ce nom fut employé pour la première fois par le réalisateur Cecil B. DeMille, sur le tournage du film "The Warrens of Virginia" (1915). Comme son nom l'indique, il se retrouve dans les peintures de Rembrandt.


L'éclairage Rembrandt est caractérisé par un triangle de lumière sous l'oeil du sujet, du côté le moins éclairé du visage.

 

Rembrandt - autoportrait

 

Autoportrait de Rembrandt avec "rembrandt lightning" ;
notez le triangle sous l'oeil gauche.

 

Cet éclairage est populaire car il donne une lumière assez naturelle. Souvent considéré comme un éclairage très adapté aux portraits masculins, il peut cependant être utilisé pour donner une atmosphère mystérieuse ou dramatique à des portraits des deux sexes.


Concrètement, un des côtés du triangle est tout simplement formé par l'ombre du nez, qui s'allonge et vient rejoindre l'ombre de la joue, du côté du visage le moins éclairé. La lumière principale est alors à 45° environ de l'axe du visage, et est placée en hauteur.

Rembrandt LightningRembrandt Lightning

 

Eclairage de côté/profil (split lightning)


La source principale est ici placée à 90° de l'axe vers lequel est tourné le sujet, et à la hauteur des yeux. Convient pour les visages larges ou pour donner un côté dramatique, comme l'éclairage Rembrandt.

Split lightningSplit lightning


 

Conclusion

 

L'éclairage pour le portrait est une discipline complexe, mais certaines techniques simples et éprouvées permettent d'obtenir rapidement un résultat convaincant, qui va au-delà de l'effet "lapin dans les phares" de l'éclairage frontal et permet de donner une atmosphère à la scène, mais aussi de mettre en valeur un visage en gommant ses défauts (ou à l'inverse, de les accentuer).

 

N'hésitez pas à participer au sujet de forum associé à cet article pour poser des questions, indiquer vos propres trucs et astuces,. Si l'article vous a intéressé, n'hésitez pas non plus à faire des demandes d'autres articles sur les liens entre 3D et photo, ou sur l'éclairage en particulier !

 

 

 

 

Les diagrammes ont été réalisés avec Lightning diagram creator, un outil en ligne gratuit (en Flash) permettant d'exporter facilement des diagrammes d'éclairage.

Un grand merci à la tête par défaut de ZBrush, qui a eu la patience de participer à l'article. ;-)

 

Benoît Rogez - 3DVF

space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2014 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space