Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
ico_progiss
Progiss
Login
space
space

Accueil / Magazine / Articles / Dossiers / Compte-rendu FANTOCHE 2009

space

Compte-rendu FANTOCHE 2009

Publié le 08 octobre 2009 par now
space


Compte-rendu de Fantoche 2009
Le festival international d'Animation Suisse – Edition 2009


Six jours, cinq salles de projection et plusieurs centaines de courts-métrages et de longs-métrages d'animation en compétition. Un concentré de la crème mondiale des films d'auteurs et des réalisateurs de talents à l'échelle mondiale.

 

 

Voilà ce que promet le festival Fantoche, et comme à chaque édition, Fantoche remplit ses promesses. Mais une fois sur place, on se rend vraiment compte qu'il y a plus, beaucoup plus.

 

 

Commençons par aborder le coeur de tout festival d'animation digne de ce nom : La programmation des films.

 

Cette année à Fantoche, le contenu du programme qui s'axe habituellement autour des films en compétition, s'est orienté autour d'une sélection des meilleurs courts-métrages d'animation réalisés ces deux dernières années..



La diversité des scénarios et des techniques d'animation fut, comme on peut s'y attendre, riche en contenu. Cette programmation représente pour tout amateur d'image et tout professionnel, une fantastique source d'inspiration, tout horizon confondu.

 


De l'image de synthèse très soignée ou délibérement abimée, du papier découpé et mélangé à de la peinture à l'huile, mais aussi du stop motion illustrant les cauchemards de l'actualité quotidienne mondiale de manière engagée et pointant du doigt la conscience de nos responsables politiques, jonglant subtilement entre questionnement moral et exagération par l'absurde.

 


Toutes ces approches originales et différentes stimulent et provoquent les sens et l'imagination ce qui nous amène à nous poser plusieurs questions, potentiellement soumises à de bien longs débats : Que signifie véritablement la notion de “meilleur film” ? Qui est en droit de trancher objectivement sur cette définition ?


Des débats passionnés ont fait rage pour tenter de répondre à ce questionnement fascinant. Il apparait évident que c'est en ouvrant cette fenêtre audacieuse et en mélangeant ce type de réflexion autour des projections que se forge toute la force d'un festival comme Fantoche,



De nombreux autres évènements de ce type proposent des projections de qualité, mais rares sont ceux qui offrent cette diversité. On retrouve alors tout le bénéfice de cette combinaison, ralliant un public de cinéastes professionnels, d'animateurs et de techniciens d'horizon differents. Un auditoire qui sonne particulièrement juste quand il est s'agit d'évoquer ce type de question.


Concernant la programmation des long-métrages, dix films étaient en compétition. Là encore, un mélange électrique avec $ 9.99, Brendan - The Secret of Kells et son autenthicité visuel unique, l'exubérant Panique au Village; on peut cependant se poser des questions quand à la présence du décevant Genius Party Beyond. Le dernier film des studios Pixar, UP, était également de la partie, on peut cependant se demander la raison de sa présence dans la programation quand on sait qu'il est déjà diffusé dans la pluspart des multiplexes en Europe...




Serait-ce sans doutes parce que les festivals sont toujours une excellente occasion d'inviter des artistes du prestigieux studio et d'organiser ainsi des ateliers en leur compagnie! Ceci n'est pas rien quand on prend conscience de l'intimité que permet un festival comme Fantoche avec des pointures de cet acabit; pouvoir entamer une simple discussion avec eux, les inviter à prendre un café et pouvoir aborder des questions délicates, voire impossibles à évoquer dans d'autres circonstances...


La connection entre les projections et les présentations fonctionnait tellement bien, qu'on s'est même demandé pourquoi la masterclass de Piotr Sapegin n'avait pas été introduite par une projection de ses films et pourquoi Caroline Leaf n'avait pas eu l'occasion de parler plus longuement de ses techniques production, de son ambitions et de ses aspirations. Ce sont pourtant deux des animateurs indépendants les plus respectés, ce qui nous amène à penser qu'il manquait clairement de sessions supplémentaires leur permettant de présenter leur art plus en profondeur. Fantoche n'a pas totalement profité de leur présence. Cette frustration n'est cela dit qu'une petite critique dans la totalité des animations organisées durant tout le festival.

 

Entre chaque session de projections de courts et de longs, on pouvait également trouver des conférences sur des thématique spécialisées telles que “Animation et Game Design” , “Terra Incognita” qui présentait une sélection de film Africains, ou encore “Humans in Animation” qui se décomposait en une série de projections dédiées à l'anatomie et l'animation du corps sous toutes ses formes.


Evidemment, il ne faut pas oublier les nombreuses animations allant de paire avec la manifestation. Plusieurs ateliers se déroulaient en parallèle des projections officielles, les organisateurs avaient en effet préparé plusieurs expositions dévoilant les performances d'artistes variés, la boutique du Festival était particulièrement bien approvisionnée et les visiteurs avaient accès à une vidéothèque tout aussi bien garnie. Voilà dans les grandes lignes ce que l'on peut dire sur Fantoche 2009.


Tant de choses à voir, et si peu de temps...


Les organisateurs témoignent à nouveau de leur passion et font preuve de leur oeil avisé pour réunir pendant quelques jours un classieux panorama de la scène professionnelle de l'animation, sans pour autant oublier les artistes indépendants en leur laissant une tribune plus qu'honorable. On peut préciser qu'à l'inverse d'un festival d'Annecy, la taille modeste de l'évènement permet une proximité rare avec des pointures de la profession, et c'est toujours un facteur très positif quand on exerce dans le domaine.


Pour terminer, si jusque là, le festival ne se déroulait que tous les deux ans, la bonne nouvelle de cette présente édition, c'est que Fantoche devient désormais annuel ! Rendez-vous donc à Fantoche 2010 !

 


Pour en savoir plus sur l'évènement, la programmation, les dates ou plus, rendez-vous sur le site officiel de lévènement : Fantoche.ch

S'inscrire à la Newsletter de l'évènement


Réalisation 3DVF




- Les Prix FANTOCHE 2009 -
Fantoche.ch

 

 

INTERNATIONAL COMPETITION
NAB Audience Award: «Muto» Blu, IT 2008
Best Film: «Lucia» Cristobal Leon, Joaquin Cociña, Niles Atallah, CL 2007
High Risk: «Please Say Something» David OReilly, DE 2009
& «Ezurbeltzak, una fosa común» Izibene Oñederra, ES 2007
New Talent: «Noteboek» Evelien Lohbeck, NL 2008
Best Story: «Chainsaw» Dennis Tupicoff, AU 2007
Best Visual: «Madame Tutli-Putli», Chris Lavis, Maciek Szczerbowski, CA 2007
Best Sound: «Drux Flux» Theodore Ushev, CA 2008
Special Mention: «Western Spaghetti» PES, US 2008

 


SWISS COMPETITION
Audience Award: «Signalis» Adrian Flückiger, CH 2008
Best Swiss: «Flowerpots» Rafael Sommerhalder, GB/CH 2008
& «Retouches» Georges Schwizgebel, CH/CA 2008
Special Mentions: «Flimmern» Alex Schoop, CH 2008
& «Amourette» Maja Gehrig, CH 2009

 


NEW FILMS FOR CHILDREN

Best Kids (jury made up of six children) & Children's Audience Award: «The Incredible Story of My Great Grandmother Olive» Alberto Rodriguez, GB 2009


space
space

Les derniers commentaires (0)

Soyez le premier à déposer un commentaire.
space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2018 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space