Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
blogs
Blogs
ico_progiss
Progiss
ico_social
Social
Login
space
space

Accueil / Magazine / Didacticiels / ZBuffer et Masques de Fusion

space

ZBuffer et Masques de Fusion

Publié le 24 novembre 2003 par lieo
space

ZBuffer et Masques de Fusion.  




L’algorithme le plus utilisé dans les logiciels 3D pour calculer les faces cachées est le Zbuffer. Bien, mais qu’est-ce qu’un ‘Zbuffer’ ? En fait, au moment de calculer votre image, le soft va y associer une autre image. Dans cette seconde image, il remplira non pas la couleur du polygone calculé, mais son éloignement. Si le prochain polygone est plus éloigné, il ne le calculera pas. S’il est moins éloigné, il en fait le rendu. Et ainsi de suite, les faces cachées s’éliminent naturellement.   Cette seconde image est appelée ‘Z Buffer’, le Z correspondant à la profondeur (X et Y sont les coordonnées du pixel dans l’image). Normalement, cette image n’est jamais affichée. Elle ne sert qu’au calcul interne au logiciel. Mais, ne serait-il pas intéressant de la récupérer ?   Récupération du ZBuffer. Dans Lightwave, il faut activer le plugin ‘Buffer Export’ dans la fenêtre ‘Image Process’. Comme source, choisissez ‘Depth’ et donnez un nom assez cohérent (du genre ‘Zbuffer’…). N’oubliez pas de donner un format de fichier autre que JPEG, qui est trop destructif !  





  Dans 3DS Max, il faut aller dans les options de rendu et dérouler ‘éléments de Rendu’. Faite ‘ajouter’ et choisissez ‘Profondeur Z’.  





  Après le calcul habituel de votre objet préféré, vous voilà en présence d’une jolie image en noir et blanc en plus du rendu ! Rien qu’en la regardant, on comprend que les niveaux de gris correspondent à la profondeur du point.





Le rendu normal, et …





Son ZBuffer !   Utilisation du ZBuffer dans Photoshop Maintenant, passons dans Photoshop et amusons-nous un peu à découvrir l’utilité de cette étrange image !   Comme vous l’avez remarqué, le ZBuffer est en noir et blanc. Et si on le transformait en masque de fusion ? Les traitements appliqués le seront alors en fonction de la profondeur ! Et hop ! La troisième dimension dans Photoshop !   D’abord, ouvrons nos deux images, le rendu et le Zbuffer.   N’oublier pas de convertir l’image du ZBuffer en niveaux de gris si le format de fichier choisi ne le stockait pas ainsi !   Pour bien travailler sans tout détruire, je duplique le calque de l’image. Je le mets dessus, avec, juste en dessous, un calque qui contiendra l’effet voulu. Ainsi, l’image calculée s’affichera sur l’effet, en fonction de la profondeur… 


 

 

Au début mes calques ressemblent à ça :



 

 


  Puis, je sélectionne mon calque du dessus, et avec le menu ‘Calques / Ajouter Un masque De Fusion / Tout faire Apparaître’, je crée le masque de fusion associé :


 

 


  Dedans, je copierai mon ZBuffer. Mais avant, on constate que dans un masque de fusion, Photoshop affiche ce qui est Blanc, et masque ce qui est Noir. Si mon ZBuffer ne correspond pas à ça, je lui applique la fonction ‘Image / Réglage / Négatif’.   Je sélectionne tout dans mon Zbuffer, je fait ‘Copier’ ou ctrl-C.   Pour coller dans le masque de fusion, je suis obliger de l’afficher. Pour cela, il faut maintenir la touche ALT appuyée, et cliquer sur le masque de fusion. Ensuite, vous pouvez faire Coller !




 

 

  Pour re-afficher l’image, il suffit de cliquer sur le calque…   Bon, pour l’instant, rien n’a changé ! Normal, il n’y à rien dans le calque dessous !   Essayons de le remplir avec une couleur unie, tous simplement.




 

 

Surprise, cela crée un brouillard !




 

 

  Vous avez compris le principe, L’objet 3D se fond progressivement dans le calque du dessous.   Et, comme nous sommes dans Photoshop, les réglages se voient en temps réel ! Cliquez sur le masque de fusion (sans la touche Alt !) et essayez le menu ‘Image / Réglages / Luminosité Contraste’. Surprenant non ?! Réglage du brouillard en temps réel ! Youpi !   Evidement, on peut mettre autre chose qu’une couleur unie…

 

 



 

 

Mieux, non ?   Mais le plus intéressant est de mettre en fond une copie de l’image. Pourquoi donc ? Pour lui appliquer un effet qui variera selon la profondeur !  

 

 



 

 

  Sélectionnez le calque du dessous, et appliquez lui l’effet voulu. Ensuite, vous le réglez en temps réel en modifiant le masque de fusion du calque du dessus.   Quelques exemples, pour le fun…   Filtre ‘Flou Gaussien’ :

 



 

 


Et Hop ! Profondeur de champ en temps réel ! Dans ce cas, j’ai utilisé la fonction ‘Image / Réglage / Courbes’ à la place de luminosité Contraste. Cela permet d’avoir le premier plan flou.   En remplaçant l’image du dessous par la même en filaire :  

 

 



 

 

Avouez que ça a plus de classe que l’habituelle transition Ombré / Filaire de gauche à droite !   Et que diriez-vous d’un objet 3D sortant du papier ?

 

 


 

 


  Mais je ne vais pas passer en revue tous les filtres de Photoshop ! C’est à vous de jouer maintenant, avec vos propres objets 3D !   Cette méthode de travail vous a plu ? Sachez que cela s’appelle du ‘Compositing’. Peut-être est-il temps de songer à s’équiper d’un logiciel vraiment fait pour ?   Allez, avant de nous quitter, une petite dernière …

 

 




 

 

N’hésitez pas à m’écrire au gastaldo.cours3d@free.fr

space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2018 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space