Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
blogs
Blogs
ico_progiss
Progiss
ico_social
Social
Login
space
space

Accueil / Magazine / Interviews / Jerôme Lesage - Lucie

space

Jerôme Lesage - Lucie

Publié le 23 mars 2001 par lieo
space


Interview de Jérôme Lesage, Infographiste-réalisateur,
Co-auteur du court métrage lucie (23/07/2001)




3DVF : Bonjour Jérôme, peux-tu nous raconter ton parcours ? Il me semble que Lucie a été présenté à plusieurs festivals, a-t-il gagné un prix ?

Jérôme Lesage
:
Lucie a gagné :
- le prix SCAM 1999,
- le prix SGI/SONY Playstation2 au Computer Animation Festival 2000 de Genève,
- un prix FNAC à IMAGINA2000, le prix d'animation au festival d'animation à Aix-En-Provence,
- sélectionné dans divers festivals comme le festival d'Annecy 2000 mais aussi en Belgique, en Inde et au Japon, et summum du summum : sélection officielle du SIGGRAPH2000
- Récemment Shelley Page de Dreamworks/PDI a proposé LUCIE pour le 3D Festival de Copenhague au Danemark (octobre 2001) (www.3dfestival.com).
- Lucie sera aussi bientôt diffusé lors du festival @rt-Outsiders festival de Henri Chapier (Paris-Monaco-Los Angeles). LUCIE a aussi été diffusé dans les surprises de Canal+.



3DVF : Le travail en équipe, lorsque l' on est étudiant, est souvent périlleux, comment vous êtes-vous organisés ?

Jérôme Lesage : C'est vrai que la réalisation complète d'un court métrage en groupe est une expérience compliquée à gérer. En effet, les avis divergent souvent et il faut trouver des compromis. De plus nous ne travaillons pas tous au même rythme et il faut organiser le travail.



3DVF : Combien de temps a duré la production ?

Jérôme Lesage : La production en 3D a duré environ 6 mois. Il fallait impérativement avoir fini le film pour le jury de fin d'étude lors duquel nous devions présenter le film fini devant un panel de professionnels de la 3D (Buf, Mac guf, Ex-Mach, Duboi, Duran, Chaman, C+, TF1, Movida, ...et même Digital Domain et Dreamworks ;o). Pour respecter les délais nous avons été obligé de faire des concessions.




3DVF : Quels ont été les moyens mis à votre disposition ?

Jérôme Lesage : L'école mettait à notre disposition des stations de travail Intergraph mais nous avons principalement travaillé sur nos propres PC (2 Celeron 300A overclockés et un PII233) que l'on avait mis en réseau.


3DVF : Comment s'organise une telle production lorsque l' on est étudiant à Supinfocom ?

Jérôme Lesage : Nous réalisons le film de A à Z sur 2 ans. La première année nous écrivons le scénario et préparons le story-board puis une animatique à partir du story-board. parallèlement nous apprenons à utiliser les logiciels de 3D, compositing, montage et son. La deuxième année nous réalisons le film en 3D tout en suivant les cours (en début d'année uniquement).



3DVF : De quelle manière Supinfocom vous a-t-il soutenus ?

Jérôme Lesage : Au niveau des cours et des conseils des professeurs et de la promotion du film dans les divers festivals. Tous les mois lors de la production, nous devions montrer notre avancement aux professeurs pour faire un bilan et nous aider à prendre les bonnes décisions. Lors de cette production les cours sont très libre. En fait, les professeurs sont à notre disposition pour nous aider si nous le voulons.


 


3DVF : Peux-tu nous parler de l'équipe ?

Jérôme Lesage : Reno était en quelques sorte le Directeur Artistique du groupe. Il s'était occupé des dessins du story-board, du scénario, des décors (chambre) et personnages, d'une bonne partie de l'animation, Mako était le technicien du groupe (pro des plugins et techniques pointues). Il s'était occupé des décors et objets (chambre), du skinning des personnages et d'une bonne partie de l'animation. Nico a travaillé en partie sur le scénario et a fait un peu de modélisation.


3DVF : Quel a été ton rôle dans cette animation ?

Jérôme Lesage : Je me suis occupé du scénario, de l'animatique, des décors (escaliers et bistrot), du compositing et du montage et d'un peu d'animation.



3DVF : Quelle a été la partie la plus complexe à réaliser ?


Jérôme Lesage : L'animation (en keyframe !) parce que nous apprenions sur le tas et aussi les corrections de bugs de bones pro et autres plugins comme shag fur. L'organisation des rendus aussi nous a posé problème car certains plans mettaient 40 minutes par image et il fallait les stocker en RLA, les compositer puis les shooter en vidéo. Heureusement, nous avons eu le support du Site d'Hornu (en Belgique) qui a mis à notre disposition un réseau de 10 stations intergraph. (merci Jean-Yves ;o)
Pour éviter les temps de rendu prohibitifs de certains plans, nous avons utilisé à fond les capacités de compositing du format RLA avec Discreet Logic Effect (Combustion actuellement).




3DVF : Quel a été l'après-Lucie, pour toi et le reste de l'équipe ?

Jérôme Lesage : Reno a travaillé chez Chaman sur le long métrage AXIS. Mako a travaillé chez Darkworks sur le jeu Alone in The Dark 4, puis dans une société de post-prod. Actuellement, il travaille chez BUF. De mon côté, j'ai bossé comme Directeur Artistique dans une start-up multimédia. Puis je suis passé indépendant sous le nom de Kubix.


3DVF : Aurais-tu quelques conseils à donner aux jeunes qui désirent empreinter le même parcours?

Jérôme Lesage : Foncez, c'est génial ! Et il est toujours possible d'être autodidacte !



3DVF : Peux-tu nous dire ce qu'est exactement Kubix ?

Jérôme Lesage : Kubix est une entreprise individuelle. C'est à dire que je travaille à mon compte en tant qu'indépendant. Je réalise donc des animations 3D (3D pure, post prod), des sites internet (HTML, Flash, Web 3D), des CD-ROM et DVD.



3DVF : Pourquoi avoir choisi l'indépendance ?

Jérôme Lesage : Pour savoir ce que ça pouvait donner de se mettre à son compte sans avoir à prendre de risques en créant tout de suite une société.





3DVF : Quels ont été les projets menés par Kubix ?

Jérôme Lesage : La première année, j'ai réalisé diverses petites animations 3D (génériques, opération chirurgicales, cinématiques de jeu ...) et des sites internet. Dernièrement, j'ai réalisé la post production 3D dans la pub TV/Cinéma Coca-Cola Belgique 2001 pour Keyline BXL. J'ai écrit un livre de poche MicroApplication sur 3DS Max 4 qui vient tout juste de sortir (un 2ème livre composé d'exercices pratiques sur 3DS Max 4 est en cours). Actuellement, je réalise la post production 3D d'une pub interne d'un grand groupe : incrustation et animation d'un personnage 3D en eau dans de la vidéo.




3DVF : Quels sont les outils et démarches de production de Kubix ?

Jérôme Lesage : Kubix s'oriente surtout vers les productions d'animations 3D tout en suivant de très près les avancées technologiques de la 3D on-line.



3DVF : Quels sont les perspectives et les projets d'avenir de Kubix ?


Jérôme Lesage : Passer à la vitesse supérieure en devenant une SARL pour réaliser des projets 3D de film (effets spéciaux et réalisation) et peut-être un peu de jeu vidéo (cinématiques et réalisation)


3DVF : Jérôme, merci d'avoir partagé ce moment avec nous; en te(vous) souhaitant un bel avenir créatif, à bientôt!

 

 

 

http://perso.wanadoo.fr/lucie

Mako : Laurent Makowski
Reno : Renaud Roullet
Jérôme Lesage

 

 

 

Voici une capture d'écran de la scène du bar dans Lucie.


Vue filaire sous 3DStudio MAX





Spot publicitaire TV/Cinéma Coca-Cola

 

space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2018 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space