Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
ico_progiss
Progiss
Login
space
space

Accueil / Magazine / Interviews / Terrence Walker

space

Terrence Walker

Publié le 08 août 2001 par lieo
space


Order In Chaos - Interview de Terrence Walker




Planet3DArt (InsideCG) a eu la chance d'interviewer Terrence Walker, l'homme qui se cache derrière Understanding Chaos, un court-métrage qui a fait un tabac. Understanding Chaos est un court animé de Science-Fiction, créé sous Lightwave3d. Le projet a été entièrement auto-produit et auto-investi. Terrence nous fait partager les hauts et les bas de l'entreprise d'une telle production.

 

Nom : Terrence Walker
Ce que je fais : Animateur à Studio ArtFX
Age : J'y arriverai c'est sûr!
Lieu : Etats-Unis
Boit : Uniquement de l'Evian
Mange : Des fruits, des noix, des légumes (je fais croire que je suis en bonne santé)
Dort : Beaucoup plus depuis la fin de Chaos... Généralement de minuit à huit heures du matin
Joue : Arts martiaux, Playstation 2, dessine, l'Histoire
Regarde : PAS LA TV, presque TOUS les films sur dvd, et bien sûr des ANIMATIONS!
Ecoute : Pas mal de BO de films, un peu de JPop ou KPop
Inspiration : Otomo, Oshii, Shirow, Kawamori


P3DA : Bonjour Terrence, pourriez-vous vous présenter? Savoir qui vous êtes, ce que vous faites, comment vous êtes arrivé dans ce milieu...

 

Walker : Eh bien j'ai toujours dessiné, aussi longtemps que je m'en souvienne. Au bon vieux temps ce n'était qu'avec des crayons, des encres, des aquarelles et tout le matériel traditionnel. Je dessinais des petites BD en noir et blanc, inspirées par tout ce qui était Marvel et DC qui me tombaient sous la main. Un jour j'ai découvert une animation d'un style étrange qui s'appelait Robotech (connu également sous le nom de Macross, NDLR).. Depuis ce jour, j'ai su que c'était ce que je voulais faire. Mes dessins ont rapidement suivi cette inclinaison. Avec l'arrivée de l'Amiga (quelqu'un s'en souvient?) tout a commencé à changer. J'ai appris lentement comment transposer mes compétences en dessin vers l'ordinateur. A cette époque je voyais que la seule manière de réaliser une production sans avoir à diriger une équipe de cent personnes était d'apprendre à me servir de la capacité de cet ordinateur pour accélérer les choses... pour tricher, quoi!
Depuis, j'ai développé les techniques qui me permettraient de me mener là où je me trouve actuellement. D'abord, je ne faisais que de la 2D, des oeuvres et de la peinture digitales. Finalement la 3D est devenue ma grande préoccupation. Mon intérêt grandissant pour cette technologie m'a conduit en fait à trouver du travail dans des secteurs comme le câble et des producteurs locaux, puis dans de véritables studios. J'ai travaillé dans le jeu video, la télé, et sur des films, au fur et à mesure que mes compétences en la matière s'élargissaient. J'ai appris en travaillant avec les grands de cette industrie comment me servir de l'éclairage et des caméras; et comment créer des scènes plus réalistes. J'ai par moi-même étudié l'écriture de scénario et la réalisation pour accomplir mes ambitions personnelles. En fin de compte tout est arrivé en l'an 2000, et le résultat, c'était Chaos.


P3DA : Qu'est-ce qui vous a inspiré pour Understanding Chaos? Comment vous sont venu cette idée, ce script, ce scénario etc. ?

 

Walker : A l'origine, Chaos était encore en phase de développement comme long métrage, genre action/horreur dans le style de Pitch Black, où le sujet se concentre sur un petit groupe de personnes très réalistes en train de vivre une situation vraisemblablement extraordinaire. Ce concept est vieux depuis deux ans maintenant, mais j'étais à mi-chemin dans ce que je pensais être la troisième révision de cette histoire, quand j'ai reçu un mail qui me faisait part d'un festival du film à Tokyo à la recherche de court-métrages.

C' était justement ce qu'il me fallait puisque j'avais besoin d'expérience en matière de production, de me détacher de mon papier et de vraiment faire quelque chose. Le côté moins amusant de la chose était que j'avais un délai d'UN MOIS à respecter pour effectuer mon travail.

Le projet dans sa totalité a pris un mois et quelques jours pour s'achever. Fin Juillet, après avoir reçu le mail, que je me suis décidé à foncer. J'ai fait le script /story board(comme effet de combinaison) et je me suis lancé dans cette production. J'ai passé la plupart du mois d' Août sur l'animation, puis quelques jours sur la post production.C'était terminé le premier weekend de Septembre.


P3DA : Un projet tel que Understanding Chaos a dû avoir pas mal de hauts et de bas pendant sa production. Qu'est-ce qui allait, et qu'est-ce qui n'allait pas?

 

Walker : Pendant cette production, il n'y a pas grand-chose qui s'est mal passé. Je crois que mon système a planté UNE fois et j'ai perdu une heure tout au plus... Je me rappelle avoir pensé que le premier test avec la voix off était un désastre... Ce qui s'est rapidement arrangé après une bonne nuit de sommeil. Tout s'est passé comme sur des roulettes, avec également quelques points forts exceptionnels...Je pense qu'avoir écouté la bande son achevée a été le summum.

 Il y a eu un autre moment fort, lorsque j'ai visionné la prise de vue 15, les soldats descendant dans les faisceaux lumineux sur un écran géant.


P3DA : Quand il y a eu des problèmes, avez-vous eu envie d'abandonner à certains moments? Qu'est-ce qui vous a motivé pour assumer ce projet du début à la fin?

 

Walker : Quand j'ai dû me payer la séquence du film avec le passage immonde de la voix off, j'ai presque eu envie de laisser tomber. Pourtant j'ai vécu ce genre de choses dans d'autres jobs, et je me souviens qu'à certains moments, m'éloigner était un bon remède. J'ai juste "abandonné" ce jour-là, mais j'ai redoublé d'ardeur le lendemain. La voix off a été synchronisée le lendemain soir. Ayant déjà eu ce genre d'expérience, et sachant que le délai du festival arrivait à son terme, j'étais décidé à continuer.


P3DA : Il y avait d'une manière évidente un choix stylistique de présenter Chaos sous la forme d'un Manga/Cartoon. Pourquoi cela, plutôt que de présenter le film sous... disons, un rendu un peu plus 3D?


Walker : Mis à part ma passion pour l'animation, j'ai toujours pensé qu'il était irréel de soutenir l'idée que je pouvais produire un film en 3D pure, et de garder la même "qualité". Les exigences sont totalement différentes. Pour réussir à faire un film entièrement en 3D, pour ce qui est de Chaos, comme c'est une animation, cela exigerait un nombre insensé de modélisations et les temps de rendu seraient astronomiques. Pour faire ce film de 10 mn en 3D, il faudrait plus d'une année.

Pour Chaos, un fond est rendu une seule fois, par exemple, quand un personnage ne bouge pas, il est rendu une seule fois. Avec des logiciels de peinture 2D et d'animation, je peux arriver à faire quelques petites choses comme le mouvement des lèvres, ou le clignement d' yeux. Ce serait impossible à faire pour une production en 3D pure.

 

P3DA : Donc quels sont vos projets pour l'avenir? Y aura-t-il d'autres animations comme Chaos?


Walker : Je ne pense pas qu'il y ait d'autres animations comme Chaos. Je meurs d'envie de me mettre à de plus grands, à de meilleurs projets. Je travaille actuellement sur le titre DVD qui va illustrer Chaos, comme s'il allait être vu sur un écran géant courbe, et sur un making-of complet, avec des tutoriels sur les plans-clés. Ce DVD sera bientôt disponible depuis mon site.
Je sais déjà à quoi ressemblera mon prochain film, et je commence d'ailleurs à esquisser des personnages. Ce sera une production plus longue, dans laquelle je me serai investi davantage et qui, je l'espère, sortira l'été prochain.


P3DA : Auriez-vous des conseils à donner aux débutants et aux animateurs qui bourgeonnent, et qui voudraient entreprendre un projet tel que Chaos?

 

Walker : Il n'y a plus besoin de se dire qu'il faut un énorme studio et un budget mirobolant pour réaliser son rêve. Tout ce dont il y a besoin, c'est un planning et de l'énergie! Commencez modestement, et restez réaliste, dans la mesure de vos moyens. Prenez un crayon et un bloc-notes, et commencez à mettre à plat votre projet. Notez chaque détail, ce qui va mettre votre projet sur pied. Ne laissez rien au hasard. Créez un planning détaillé, et imposez-vous des délais.

Une fois que vous avez un plan solide, EXECUTEZ-LE!! Si tous les éléments sont en place, vous ne pouvez pas vous rater.


Merci à Terrence Walker d'avoir pris le temps de faire cette interview.



Pour plus d'informations à propos de Terrence, Understanding Chaos et Studio ArtFX allez sur son site
. Guettez l'arrivée du DVD du making-of de Understanding Chaos.

 

Studio de production : ArtFx

Interview traduit du site InsideCG


T
raduction 3DVF

space
space

Les derniers commentaires (0)

Soyez le premier à déposer un commentaire.
space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2018 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space