Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
ico_progiss
Progiss
Login
space
space

Accueil / Magazine / Actualité Quotidienne / Making of / Comment Weta a donné vie au visage d'Alita (8,5 millions de polygones par iris)

 

Comment Weta a donné vie au visage d'Alita (8,5 millions de polygones par iris)

Publiée le 14 mars 2019 par 3DVF (3152 lectures)
space

Alita : Battle Angel

A découvrir chez FxGuide, un dossier sur les effets visuels du film Alita : Battle Angel et plus précisément sur le visage de l'héroïne.
Géré par les équipes de Weta Digital, ce dernier s'appuie sur un pipeline spécifique et aura des conséquences sur l'avenir : James Cameron avait ainsi précisé qu'Alita permettait d'expérimenter des choix techniques qui pourront servir aux futurs films Avatar.
Eric Saindon, superviseur des effets visuels, donne quelques détails sur la performance capture (effectuée à l'aide d'un casque doté de deux caméras et de marqueurs), l'emploi d'un rig FACS, ou encore la volonté de ne pas capturer séparément (à des moments différents) le corps et le visage, ce qui peut conduire à des résultats moins naturels. Ce choix ne portait toutefois que sur les plans classiques (par exemple lors de dialogues) et non sur les séquences d'action : d'une part parce que le casque pose souci dans ces séquences, d'autre part... Car l'actrice n'était pas forcément capable d'effectuer les cascades parfois extrêmes prévues dans le script.
Les yeux font l'objet d'un paragraphe détaillé : logique vu leur importance pour réussir le personnage, surtout avec leur taille exagérée. Outre leurs dimensions, le placement des yeux a été soigneusement ajusté afin d'obtenir de bonnes proportions, et le visage lui-même a été altéré au lieu d'être une copie de celui de l'actrice. On apprend au passage que là ou Gollum avait droit à 50 000 polygones pour ses yeux, Alita dispose de 8,5 millions de polygones par iris. Ces derniers ont eu droit à un soin particulier, avec simulations physiques sur les fibres.

Enfin, l'article souligne le travail sous-marin d'Alita : Battle Angel. Des simulations poussées ont permis de prendre en compte les divers effets de l'eau sur un visage : résistance physique, poussée d'archimède. Là encore, on imagine que ces avancées pourront être utiles sur les suites d'Avatar, qui devraient elles aussi proposer des séquences sous la surface.

space
space

Les derniers commentaires (0)

Soyez le premier à déposer un commentaire.
space
space
space
space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2019 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space