Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
ico_progiss
Progiss
Login
space
space

Accueil / Magazine / Actualité Quotidienne / Logiciels / Giroptic mêle capture 360 et photogrammétrie : un outil en beta début 2018

 

Giroptic mêle capture 360 et photogrammétrie : un outil en beta début 2018

Publiée le 12 décembre 2017 par shadows44 (2561 lectures)
space

Giroptic

La société Giroptic, basée à San Francisco et à Lille, est connue pour ses caméras 360° : fondée en 2008, elle a été l'une des pionnières sur le marché des caméras immersives grand public et propose actuellement les Giroptic iO et iO Pop.

L'entreprise explore cependant un nouveau domaine : la photogrammétrie. Une approche qui permettrait notamment de contourner une limitation majeure des caméras 360° de poche, l'absence de relief.
Giroptic nous a donné quelques éléments sur un projet entamé il y a deux ans. Le workflow mis en place permet, à partir d'images prises à l'aide d'une caméra Giroptic, de générer un modèle 3D texturé. L'exemple visible ci-dessus et en fin d'article donne une idée des résultats : ici, la capture a été effectuée avec quelques dizaines de clichés.

Giroptic
La Giroptic iO, un des deux modèles proposés par Giroptic

Par rapport à de la photogrammétrie classique, utiliser des images 360° n'est évidemment pas intéressant s'il s'agit de capturer un objet de petite taille, ou d'obtenir des textures très haute résolution. En revanche, le système prend tout son sens pour numériser des environnements, par exemple l'intérieur d'un bâtiment. L'utilisation de vues 360° assure d'emblée un grand recouvrement entre les clichés. Il est même possible d'envisager une capture quasi automatique, en utilisant le mode timelapse intégré à la caméra : il suffirait de se déplacer pour couvrir tout l'espace.

Les applications potentielles sont évidemment larges visualisation en réalité virtuelle, jeu vidéo, secteur immobilier... Giroptic n'a pour le moment pas restreint sa cible, et explique vouloir disposer de retours pour sonder le marché.
Le modèle économique n'est pas conséquent pas encore défini ; même le support de caméras tierces n'est pas exclu. Ce dernier point nécessiterait toutefois sans doute des partenariats : les images 360° générées varient d'un modèle de caméra à l'autre, et certains constructeurs emploient de l'assemblage qui change dynamiquement selon le cliché : une bonne approche pour des images propres, mais pas forcément quand il s'agit d'avoir des données calibrées pour de la photogrammétrie précise. L'avantage des caméras Giroptic étant, évidemment, que la société maîtrise parfaitement son hardware et peut prendre en compte de façon précise les déformations liées aux objectifs fisheye.

La prochaine étape de cette R&D sera le lancement d'une application en beta, a priori au premier trimestre 2018. Dans un premier temps, le calcul se fera sans doute en déporté, dans le cloud, mais le mode de calcul à terme (local et/ou dans le cloud) n'est pas encore figé. Tout comme les autres éléments du projet, il dépendra en grande partie des retours.

space
space

Les derniers commentaires (117)

#2
Corrigé, désolé ! ;)
 
#3
Beaucoup d'offres sur CG sont des erreurs.... ;)
 
#4
c'est des "erreurs" quand tu annonce un vrai tarif de pro? ;)
 
#5
Bah c'est surtout quand tu vois un poste proposé et qu'en fait ils veulent un freelance à domicile au prix d'un cdd, ou qu'ils cherchent un stagiaire maitrisant Max, Maya, After effect, le C++ et sachant faire le café... Quand y'en a en plus qui demandent une école spécifique, un nombre d'années d'expérience, cv, lettre de motivation etc...tu te demande si t'es dans la vraie vie ou si le drh de la boite ( là déjà ça fait marrer parce que souvent, tu vérifie la taille de la boite, sont 3 pécores dedans, donc le drh est surement la secrétaire...), à déjà vu bosser des mecs en graph avant ça... Les salaires, ils osent même plus les mettre, ils ont honte... Dommage parfois qu'on ne puisse pas commenter les annonces, ou qu'il n'y ait pas un filtre de rejet genre " annonce à proposer à Bozo le clown.com, pas à 3DVF "...
 
#6
je savais que tu allais argumenter. je suis tout a fait d'accord avec toi ;) c'est dommage de soutenir çà, alors qu'a coté il y a un portail social sur notre métier.
 
#7
Moi celle qui me fait bien marrer c'est : "ChezEddy - Stagiaire R&D" C'est énorme quand même... Avec pour compétence une liste longue comme le bras ! Stagiaire... N'est même plus considéré pour apprendre. Et +1 avec toi Aego pour ta phrase: "Les salaires, ils osent même plus les mettre, ils ont honte... " 3dvf devrait limite modérer quand le salaire n'y est pas.
 
#8
Moi celle qui me fait bien marrer c'est : "ChezEddy - Stagiaire R&D" C'est énorme quand même... Avec pour compétence une liste longue comme le bras ! Stagiaire... N'est même plus considéré pour apprendre. Et +1 avec toi Aego pour ta phrase: "Les salaires, ils osent même plus les mettre, ils ont honte... " 3dvf devrait limite modérer quand le salaire n'y est pas.
Ouaip mais le problème c'est que pour valider un diplôme, surtout niveau BAC +5, les écoles/fac exigent un stage de 6 mois. Et pas un stage photocopies^^ Au final tout le monde y trouve son intérêt, le stagiaire parce qu'il a un pied dans le monde pro, les écoles parce que ça les déchargent et les boites car ça leur fait de la main d'oeuvre qualifiée presque gratuite...
 
#9
Faut pas oublier non plus qu'un stage peut être un moyen pour l'entreprise de trouver de futurs recrues... C'est un peu comme ça que j'ai trouvé mon premier emploi. ;)
 
#10
Moi celle qui me fait bien marrer c'est : "ChezEddy - Stagiaire R&D" C'est énorme quand même... Avec pour compétence une liste longue comme le bras ! Stagiaire... N'est même plus considéré pour apprendre.
Un stage, c'est fait pour mettre en pratique, pas pour apprendre. Donc, ne mélange pas contrat de stage et contrat d'apprentissage, comme c'est le cas pour certains métier.
 
#11
Faut pas oublier non plus qu'un stage peut être un moyen pour l'entreprise de trouver de futurs recrues... C'est un peu comme ça que j'ai trouvé mon premier emploi. ;)
oui aussi j'ai un collègue qui a été embauché dans la foulée de son stage. ;) Ca marche pas mal comme ça dans les cabinets d'avocats par exemple. Mais à l'inverse il y a aussi des boites qui font miroiter aux stagiaires une embauche, du coup ils sont corvéables à merci et au bout du bout ils se font entuber. Sans compter certaines boites qui ne tournent quasiment qu'avec des staigiares et/ou des apprentis. :heink:
 
#12
Des profiteurs, il y en aura toujours, à chacun de sentir quand la boîte prône la règle "pertes et profits".
 
#13
gam, un stage c'est fait pour mettre en pratique des acquis certes, mais pas sur des projets que va revendre la boite. T'es censé te faire la main sur des projets persos, sur des projets fictifs proposés par la boite, et apprendre des autres en les regardant bosser. Quand une boite prend un stagiaire pour lui faire faire le même taf que le free payé à la journée ce que le stagiaire touche au mois, là c'est inadmissible. Et c'est le cas, dans notre domaine, de 95% des stages proposés.
 
#14
[quotemsg]Sans compter certaines boites qui ne tournent quasiment qu'avec des staigiares et/ou des apprentis. [/QUOTE] Rien n'empêche de demander avant de signer combien de stagiaires sont présents dans la boîte, par rapport aux effectifs totaux. Mais effectivement, ça existe, je pense en particulier à une PME orientée 3D qui devait avoir 60% de stagiaires dans ses 10-15 employés... C'est aussi aux étudiants de réagir : si autour de toi il n'y a que de la main d’œuvre temporaire, tu es quand même censé te poser la question de ton avenir au sein de la boîte. Et pour le contrat d'apprentissage, il ne faut pas forcément voir ça comme de la main d’œuvre facile : ça dure longtemps, l'élève n'est pas présent tout le temps, et ça coûte quand même à l'entreprise. [quotemsg]gam, un stage c'est fait pour mettre en pratique des acquis certes, mais pas sur des projets que va revendre la boite. T'es censé te faire la main sur des projets persos, sur des projets fictifs proposés par la boite, et apprendre des autres en les regardant bosser. [/QUOTE] Ca, c'est effectivement la théorie prévue par la loi. En pratique, dans le secteur de l'ingénierie, c'est comme dans la 3D : 95% ne respectent pas ce principe.
 
#15
gam, un stage c'est fait pour mettre en pratique des acquis certes, mais pas sur des projets que va revendre la boite. T'es censé te faire la main sur des projets persos, sur des projets fictifs proposés par la boite, et apprendre des autres en les regardant bosser. Quand une boite prend un stagiaire pour lui faire faire le même taf que le free payé à la journée ce que le stagiaire touche au mois, là c'est inadmissible. Et c'est le cas, dans notre domaine, de 95% des stages proposés.
Un stage avec du taf perso ? Faut sortir du monde des bisounours. Explique-moi à quoi ça sert ? L'intérêt d'un stage, c'est de faire du concret sur un taf effectif, si c'est pour rester au niveau scolaire, autant rester chez soi. Si un employeur veut mettre un stagiaire au même niveau qu'un employé, en forçant la main (stress, horaire, exigence), là oui, il y a de l'abus.
 
space
space
space
space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2019 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space