Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
ico_progiss
Progiss
Login
space
space

Accueil / Magazine / Actualité Quotidienne / Making of / Justice League : Animatrik revient sur 6 jours de motion capture

 

Justice League : Animatrik revient sur 6 jours de motion capture

Publiée le 06 décembre 2017 par shadows44 (1339 lectures)
space

Steppenwolf
Steppenwolf dans Justice League

Le studio Animatrik, spécialisé dans la performance capture et la production virtuelle, nous donne quelques détails sur son travail sur le film Justice League.

L'entreprise était en charge d'une session de capture répartie sur un temps bref : 6 jours de travail en novembre dernier, sur un plateau construit pour l'occasion dans les studios Universal.

Même si des plans divers ont été gérés, la capture s'est principalement concentrée sur l'antagoniste du film, Steppenwolf. Le personnage est officiellement interprété par l'acteur Ciaran Hinds, mais ce dernier n'a jamais mis les pieds sur le plateau et n'a pour les plans concernés donné que sa voix. Animatrik explique que l'équipe était assez réduite ; le studio a pu travailler en lien direct avec le réalisateur Zack Snyder, le superviseur VFX et le directeur de la photographie, mais aussi avec le spécialiste de la capture faciale DI4D.

Ce ne sont pas les séquences d'action qui ont été au coeur de la capture (tout juste quelques chutes et plans avec armes), mais au contraire les scènes plus calmes et les éléments indispensables à tout bon méchant de cinéma : les expressions de jubilation, la gestion des monologues. La mission d'Animatrik était donc de faire en sorte que le personnage full 3D ait l'expression voulue durant les dialogues, et lors de ses déplacements hors combats.

Brett Ineson, Président et CTO d'Animatrik, explique que la performance capture garde tout son intérêt pour ce type de plan : le réalisateur Zack Snyder était libre de diriger uniquement sur les expressions et la gestuelle, sans avoir à se soucier de l'éclairage, d'un figurant mal placé ou de l'oubli d'un prop dans l'arrière-plan.
Animatrik précise, non sans une certaine fierté, que le planning a été bouclé avec de la marge et sans reshoots nécessaires. Brett Ineson évoque même un "tournage calme et détendu", sans pression ou panique : le temps alloué et la petite équipe ont rendu le travail plus efficace. Revers de la médaille, cette équipe réduite et la focalisation sur la tâche à accomplir font qu'Animatrik n'a malheureusement pas d'images de coulisses à nous partager, d'autant que le studio a imposé des règles très strictes (impossible de conserver le moindre smartphone durant les journées de travail).

Du côté matériel un casque Technoprops a été employé : deux caméras permettent de capturer le visage en relief. La reconstruction du visage a été faite avec le système de DI4D. Des caméras OptiTrack Prime 41 (le modèle mocap le plus haut de gamme d'OptiTrack) ont servi pour capturé le corps, avec un système LEI/Giant pour le solving.

space
space

Les derniers commentaires (4)

#1
Il y a une limite des 24 images ? Est ce ton cas ?
 
#3
Une bonne raison pour faire le ménage dans sa galerie et mettre en avant certains taffs plus que d'autres. ^^ ;)
 
#4
Une bonne raison pour faire le ménage dans sa galerie et mettre en avant certains taffs plus que d'autres. ^^ ;)
Ouaip bonne idée, mais le ménage et moi ça fait deux :D
 
space
space
space
space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2018 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space