Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
blogs
Blogs
ico_progiss
Progiss
ico_social
Social
Login Membre :
blogs
Login
?
Join
space
space

Accueil / Magazine / Actualité Quotidienne / Technologies / Lytro : la profondeur de champ en photo, gérée après la prise de vue

 

Lytro : la profondeur de champ en photo, gérée après la prise de vue

Publiée le 20 octobre 2011 par shadows44 (5888 lectures)
space

Lytro


La société américaine Lytro vient officiellement d'annoncer son appareil photo pour le moins révolutionnaire : il est possible d'ajuster la profondeur de champ... En postproduction !

Il ne s'agit pas ici d'une astuce logicielle ou d'un flou artificiel. Pas de capteur classique, il s'agit d'un appareil plénoptique, aussi appelé light field camera en anglais. Le système utilise un ensemble de microlentilles qui vont permettre d'obtenir plus d'informations, et de mesurer le champ lumineux 4D. Pour faire simple, disons que chaque lentille permet de savoir non seulement quels photons arrivent en tel point de l'image, mais aussi de connaître leur direction, et ce sur chaque plan focal.

 

Light Field

 


Ceux qui veulent une explication plus détaillée mais compréhensible pourront aller voir du côté de chasseur d'images, un membre du forum résumant le principe (attention, le site redirige par défaut vers la page principale : il vous faudra sans doute ouvrir deux fois le lien pour voir le sujet).

Lytro


L'intérêt d'avoir ces informations supplémentaires : pouvoir facilement, après coup, ajuster la mise au point. Les images de la galerie sont assez parlantes : cliquez sur un point de l'image, la netteté se fait à ce niveau et le flou se déplace.
Autrement dit, de même que l'on peut régler la balance des points en postproduction, se préoccuper de la mise au point devient inutile lors de la prise de vue.
On peut imaginer un contrôle particulièrement intuitif de la profondeur de champ : cliquer sur deux points de l'image pour définir la zone de netteté, par exemple.

Du côté 3D, on peut également imaginer plusieurs applications : création d'images en relief (puisque la distance de chaque point se déduit facilement des informations mesurées, on a donc une depth map), ou encore reconstituer la scène sous forme d'objet 3D, comme le fait par exemple Helicon Focus (qui nécessite actuellement une série d'images d'un objet pris en photo macro, en faisant varier la zone de netteté). Quelques photos prises autour d'un objet pourraient du coup permettre de reconstituer à 360° la forme complète.

Pour revenir à l'appareil de Lytro, s'il ne s'agit pas du tout premier appareil du genre commercialisé, il est le premier à s'adresser au grand public. Le design est simplifié, avec un simple zoom x8 et f2, un écran de prévisualisation de 33mm de diagonale au dos, tactile pour passer d'une photo à l'autre. Et, semble-t-il, c'est tout !

Une vidéo de prise en main confirme cette simplicité extrême :



Le produit sera vendu à partir de 2012, à 400$ (capacité de 350 photos, 8Gb) ou 500$ (16Gb, 750 photos). La société permettra, apparemment, d'intégrer facilement les images avec l'effet de zoom ajustable (comme dans la galerie officielle), avec une visionneuse Flash.

Pour plus d'informations :
- le site officiel
- TerraGalleria a mis en ligne un article d'opinion assez intéressant sur le sujet, y compris un petit historique du principe.

space
space
space
space
space
space
space
space
  • Les Commentaires des lecteurs
space
Loading
space
space
space

Laissez un commentaire

space
Inscrivez-vous pour commenter.
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2017 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space