Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
ico_progiss
Progiss
Login
space
space

Accueil / Magazine / Actualité Quotidienne / Logiciels / IKinema lance Action 2 pour MotionBuilder

 

IKinema lance Action 2 pour MotionBuilder

Publiée le 31 octobre 2016 par shadows44 (1435 lectures)
space

Action 2

IKinema a lancé la version 2 de son plugin Action pour MotionBuilder, sa solution de streaming et traitement de données de motion capture.

La nouvelle version apporte principalement l'Automatic Cleaning Pipeline (ACP) déjà présent dans la version Maya, et améliore divers aspects du produit.


space
space

Les derniers commentaires (6)

#1
Bah c'est nettement plus simple réaliste et rapide de scinder ton bâtiment en sous-sections ( même pour texturer, tu vàs gagner un temps fou ;))
 
#2
pour ma part je pense qu'il y a deux écoles... au début c'est plus facile de séparer en objets etc... mais très vite, pour avoir une scène propre on se rend compte qu'il faut grouper, renommer et qu'il y a certaines parties de certains objets qui devraient avoir une autre texture que le reste de l'objet.. d'où il faut rentrer en sous-objet et changer des ids... et passer du sous-objet d'un objet vers le sous-objet d'un autre objet ça devient vite chiant... Puis pour faire des rendus rapides, c'est mieux de travailler en low-polys et ça c'est beaucoup plus sympa en travaillant dans un seul poly... donc la deuxième école , et c'est comme cela que je travaille, c'est en un seul objet, je sépare juste les bâtiments en étages... et je n'active pas le "force 2 sided" comme ça je vois à travers les plafonds et les planchers... les fenêtres, portes, plinthes: c'est que de l'extrude du bevel, bridge, weld, et de l'habitude... j'essaie aussi de garder tjs les mêmes ids de matériaux, et le même multi-matériau. le gros oeuvre pour une maison doit mettre moins d'un jour, pour un immeuble d'apparts entre deux et trois selon l'ampleur... je ne dis pas que c'est la seule solution mais j'en suis content.
 
#3
je tiens tout d'abord à vous remercier pour vos réponses , elles me sont d'une grande aide. De plus j'aurais encore deux - trois interrogation notamment en matiere de chield et parents car je ne vois pas trop le sens de ce type d'association et plus encore je ne vois pas comment on les mets en place pourriez vous m'éclairer de vos lanternes? ( j'ai regardé attentivement les tuto mais ils restent très " conceptuels " et non pas " pratiques")
 
#4
Perso , je construis ma scene en eclatant au maximum les objets dans des calques associant les mat , cela permet de texturer plus vite et d'uniformiser les gizmo....
 
#5
Personnellement en architecture d'interieure J'ai pas de scène avec plusieurs pièces ou alors très peu de pièces. Je fais les plans après j'exporte en DWG et je fais mes murs avec la bascule d'acrochage. Et je moule tout au fur et a mesure. Les fenetre sont séparé et les vitre sont encore séparé des fenetres. ENsuite je fais mon sol et mon plafond qui sont séparé. Et j'ai un autre fichier que j'appelle mobilier pour les modelé à part et qui augmente ma bibliothèque d'objet. Le texturage ce fait généralement dnas ma scène après parce que j'y pense pas avant.^^ Mais quand j'y ppense je "classe" mes poly avec les id et je fais un multi-matériaux par objet.
 
#6
Par rapport à l'expérience que j'ai de ce genre d'exercice (plus de 10ans déjà) ce qui est important, d'une façon générale c'est de te garder une marge de manoeuvre sur d'éventuelles modifications que pourrait te demander le client. Dans 95% des cas les plans te seront remis au format Autocad. Il m'arrive fréquemment de travailler sur des concours par exemple avec réception d'un jeu de plan différent chaque jour pendant une dizaine de jours suivant l'avancement du projet. Pour les images de promotions immobilières ou les projets urbains, il y a également souvent des retouches et des changements de dernière minute. Pourquoi? Eh bien parfois le client découvre ou redécouvre un peu le projet avec l'image et se retrouve surpris par telle couleur, tel matériau ou telle volumétrie. Je me débrouille donc toujours pour avoir une bascule facile entre Autocad et 3DSMax et pour pouvoir à tout moment revenir en arrière sur Autocad pour remodifier certaines choses suivant les nouveaux jeux de plans. L'enfer serait évidemment d'avoir un seul objet. Le plus facile c'est donc la modélisation sous Autocad car les différences apparaissent immédiatement, garder une organisation par calques suivant les matériaux et les nommer de façon intelligente pour qu'ils se classent automatiquement par catégories (utiliser des préfixes par exemple). Ensuite à toi de créer et améliorer ta méthode suivant les logiciels que tu utilise et suivant les projets que tu rencontrera. Certains nécessitent impérativement l'utilisation des XRef pour éviter le suicide, d'autre projet seront orientés sur la lumière, d'autres sur l'optimisation pour le cas de calculs vidéos à réaliser sur des délais très courts. En tout cas je peux te garantir que tout cela marche de façon universelle puisque je travaille quotidiennement avec la France et l'Espagne. Image Image Image Image Bon courage (on dirait que la fonction images attachées ne fonctionne pas)
 
space
space
space
space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2018 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space