Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
ico_progiss
Progiss
Login
space
space

Accueil / Magazine / Actualité Quotidienne / Evènements / Japan Expo et Comic Con' 2011 : impression 3D, hommages, cosplay

 

Japan Expo et Comic Con' 2011 : impression 3D, hommages, cosplay

Publiée le 05 juillet 2011 par shadows44 (12661 lectures)
space

Dimanche soir s'est achevée l'édition 2011 de Japan Expo, évènement dédié à la culture japonaise, mangas, anime, mais également à tout l'univers SF via la convention Comic-con qui se déroule au même endroit.

Si Wacom n'était pas sur place cette année, l'imprimeur 3D Sculpteo  (évoqué dans notre dossier sur l'impression 3D) avait fait le déplacement, allant même jusqu'à proposer une offre spéciale pour l'évènement (une figurine à l'image des visiteurs et dans un style manga). Une imprimante 3D était sur place. Le concept des figurines manga étant en fait une déclinaison de l'offre déjà abondante proposée par Sculpteo, qui propose de créer à partir d'une ou deux photos des statuettes axées football, rugby, mariage...


Sculpteo

La société nous a d'ailleurs indiqué que cette offre de figurines n'avait pas seulement pour but de faire connaître la marque et l'impression 3D en général, mais que commercialement, elle représentait une part non négligeable du développement économique de la société.

Nous avons également appris qu'il y aurait bientôt d'autres matériaux ou finitions au programme. Une information intéressante, puisque l'offre actuelle de Sculpteo est assez limitée sur ce point, par rapport par exemple au prolifique Shapeways, qui annonce quasiment tous les mois de nouvelles matières, y compris le métal.
A propos de Shapeways, d'ailleurs, Sculpteo souligne que cette dernière société sous-traite à d'autres imprimeurs, ce qui explique l'offre large de matériaux ; Sculpteo a opté pour la production en interne, avec des machines achetées.
Les différences ne s'arrêtent pas là, puisque comme indiqué dans notre dossier, la tarification diffère totalement d'un imprimeur à l'autre : Shapeways facture uniquement au volume de matière, un choix qui a le mérite de la transparence, mais qui implique plus que certainement une vente à perte dans certains cas (objet volumineux mais creux, par exemple).
A l'inverse, Sculpteo a choisi de s'assurer des revenus sur tous les modèles, ce qui explique son modèle tarifaire plus obscur (impossible de savoir exactement combien coûtera un objet avant de mettre en ligne le modèle 3D).

La conséquence est que selon l'objet, l'une ou l'autre de ces deux sociétés pourra être bien plus avantageuse que l'autre. Comparer les tarifs au cas par cas peut donc être une très bonne idée pour faire des économies non négligeables.

Dernière information concernant Sculpteo, depuis peu un partenariat avec le site de partage d'objets 3D 3DVIA.com a été mis en place (le site étant, pour rappel, directement affilié à Dassault Systèmes). Il est désormais possible d'imprimer directement les objets 3D mis en ligne.


Tezuma


Plus loin, la 2D, qu'elle soit animée ou non, avait droit à des petites expositions dédiées : Osamu Tezuka, pour les 60 ans d'Astro Boy, était à l'honneur. Un vaste espace revenait sur son parcours et ses créations, avec de nombreux originaux. Des panneaux revenaient sur les méthodes employées par Tezuka, avec des astuces visant à économiser le temps nécessaire pour l'animation (bouches dessinées séparément sur une tête fixe, utilisation de seulement 8 dessins par seconde en sacrifiant la fluidité de l'animation, etc). Des explications sur son utilisation des techniques de cinéma dans le manga étaient également présentes.

Astro


Tezuma

Plus loin, Yumiko Igarashi avait également droit à une exposition, plus modeste cette fois. De quoi se plonger brièvement dans l'univers de la créatrice de Georgie ou Heidi.

Igarashi

Enfin, un hommage émouvant était rendu à Satoshi Kon, cinéaste ayant débuté en tant que Mangaka, et qui a réalisé des films tels que Perfect Blue, Tokyo Godfathers ou Paprika.

Satoshi Kon

Son décès brutal l'an dernier en raison d'un cancer du pancréas et sa lettre d'adieu posthume avaient bouleversé les fans de l'artiste. Japan Expo lui a rendu un hommage en exposant des oeuvres d'artistes français.

Satoshi Kon
Oeuvre de Michel Pecqueur

Ainsi, Michel Pecqueur (animateur et superviseur 3D, il a notamment travaillé sur Chasseurs de Dragons ou Lascars, le film) l'a représenté perdu dans les nuages, au milieu de ses personnages. D'autres, comme l'auteur de BD Dara, ont repris son univers visuel. L'illustratrice Nephyla, l'a représenté comme endormi, le sourire aux lèvres après une vie foisonnante.

Michel Pecqueur
Oeuvre de Dara


Nephyla
Oeuvre de Nephyla

Japan Expo sait ne pas oublier les monstres sacrés...


D'autres évènements ou stands ont attiré notre attention, notamment du côté de ComicCon'. L'équipe du moyen-métrage français Kaydara, qui reprend l'univers de Matrix, était sur place pour une projection du film. Le constructeur Samsung faisait la promotion de son matériel dernier cri, notamment ses écrans relief. Beaucoup de monde autour du stand, mais... Uniquement lorsque les pom pom girls du stand faisaient leur show. On pourra rester dubitatif sur le lien avec le relief, d'autant plus que le géant coréen aurait eu de véritables arguments à mettre en avant : comme le souligne notre confrère Clubic, Samsung serait en position de force aux USA, avec 61% de parts de marché sur le relief. Sans compter que Dreamworks soutient ouvertement le constructeur, via notamment des exclusivités pour la vente de Blu-Ray 3D.


Samsung

Un peu plus loin, Ankama était présent pour mettre en avant ses univers, comme le très populaire Dofus. Nintendo ou Sony étaient également sur place, mais entre l'E3 et les salons axés sur le jeu vidéo qui auront lieu à la rentrée, il ne fallait pas espérer d'annonce fracassante.

Ankama

Enfin, comme chaque année, de nombreux spectateurs venus de toute l'Europe s'adonnaient au cosplay, et avaient confectionné durant des mois des costumes inspirés de personnages de films, mangas, anime, jeux vidéo, comics... Une pratique appréciée des visiteurs et en particulier des photographes pros, amateurs ou passionnés (tels que l'auteur de ces lignes), qui ont trouvé là un bon moyen de s'adonner au portrait.

Cosplay
(un peu plus de 200 autres photos sont en ligne sur Flickr)

space
space

Les derniers commentaires (0)

Soyez le premier à déposer un commentaire.
space
space
space
space
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2018 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space