Google+
3DVF Network :
ico_magazine
Magazine
ico_boutique
Boutique
ico_cgjobs
Portail Emploi
ico_upload
Hébergement d'image
blogs
Blogs
ico_progiss
Progiss
ico_social
Social
Login Membre :
blogs
Login
?
Join
space
space

Accueil / Magazine / Actualité Quotidienne / Industrie et sociétés / Vers une hausse du crédit d'impôt cinéma en France

 

Vers une hausse du crédit d'impôt cinéma en France

Publiée le 04 décembre 2014 par shadows44 (3344 lectures)
space

Moi, Moche et Méchant 2

Les studios peuvent se réjouir : la France s'apprête à rendre bien plus attractif son système de crédit d'impôt pour le cinéma, y compris dans le secteur de l'animation.

Un amendement au projet de loi de finances rectificatives pour l'année 2014 a en effet été déposé en ce sens par quatre députés socialistes : Patrick Bloche, (qui préside la commission des affaires culturelles), Jean-Louis Beffara, Dominique Lefebvre et Pierre-Alain Muet.
Le gouvernement va appuyer cette initiative, ce qui lui donne toutes les chances d'être votée.

A la clé, deux modifications importantes :
- le taux du crédit d'impôt devrait passer de 20% à 30% ;
- le plafond, lui, sera relevé de 20 à 45 millions d'euros.

L'animation (films et séries) n'est pas en reste, et bénéficiera également de modifications :
- le taux grimperait de 20 à 25% ;
- le plafond passerait de 1300 à 3000€ la minute.

L'amendement souligne l'importance de l'animation dans les exportations audiovisuelles françaises, ainsi que sur le fait que le secteur crée des emplois qualifiés. Pour les députés, "si l’on veut que ce secteur continue à être dynamique et conserve son excellence, il est essentiel de lui apporter un soutien public adapté".

L'objectif assumé du projet est donc de renforcer l'attractivité de la France, éviter les délocalisations et contrer frontalement les systèmes de crédit d'impôts présents à l'étranger et notamment "dans certains territoires extra-européens". Le Canada et les USA sont explicitement pointés du doigt.

Enfin, les députés à l'origine du texte affirment que les retombées économiques liées à une plus grande production en France génèreront des recettes en taxes et impôts qui compenseront la hausse des aides. Selon eux, le coût de la mesure sera donc amplement rentabilisé.

Le texte de l'amemdement est en ligne.
space
space
space
space
space
space
space
space
  • Les Commentaires des lecteurs
space
Loading
space
space
space

Laissez un commentaire

space
Inscrivez-vous pour commenter.
space
space
space
space
A Propos | Contact | Publicité
Copyright © 2000-2017 3DVF. Tous droits réservés. | Infogérance serveur | tracker
space